Edouard Philippe pulvérise la politique du logement, les DPE et l’interdiction de location des biens classés G

vache-folle

Il n’y a pas à dire, le bon air normand, et notre bonne terre, fait toujours le plus grand bien à nos mamamouchis.

Il faut dire qu’ici, chez les Normands, nous sommes des gens simples.

Vu de Paris on pourrait sembler simplets, mais que nenni.

Nous sommes terre à terre et nos pieds touchent par terre.

Alors pour nous une vache est une vache et un taureau un taureau.

Pour nous mieux vaut un mauvais logement que pas de logement du tout et un toit sur la tête même si les murs sont mal isolés que pas de murs du tout.

Pour nous en Normandie, un bon poêle à bois et quelques bûches et buchettes suffisent à assurer l’essentiel.

Vu de Paris, tout ceci ne se sait pas, mais le maire d’une commune à côté de chez moi m’expliquait qu’il gardait toutes les coupes et tailles sur le domaine public réalisées par les municipaux pour que les gens modestes de sa commune viennent chercher ce petit bois gratuitement. Inutile de vous dire qu’il n’y a pas beaucoup de volume à recycler en termes de déchets verts.

D’ailleurs chez les Normands, sachez que rien ne se perd. Tout se recycle et tout se transforme. Je ne vous expliquerai pas ici tout ce que nos anciens ont réussi à faire avec des centaines de planeurs des alliés après le débarquement ce serait trop long.

Ce que je veux vous dire, c’est que notre Doudou, le Edouard Philippe, depuis qu’il a retrouvé le Havre et les terres normandes, ce n’est plus le même homme !

Il aurait presque du bon sens.

Ecoutez bien ce qu’il a dit.

« Pour l’ancien Premier ministre, cette mesure va « réduire le nombre de logements mis à la disposition des gens, et en général des plus fragiles ».
La réaction est tardive mais violente. Dans un entretien au Point, Edouard Philippe s’est notamment montré préoccupé par la politique du logement de l’actuel gouvernement. Une petite phrase, précisément, a été repérée par Le Figaro. Concernant l’interdiction de location des passoires énergétiques, l’ancien Premier ministre a estimé que c’était « une folie ».

« Elle a beau être le fruit des meilleures intentions du monde, elle va réduire le nombre de logements mis à la disposition des gens, et en général des plus fragiles. C’est redoutable, ce qui s’annonce », s’inquiète-t-il.

Faut dire qu’en Normandie, on a plutôt du G, un peu de G en termes de DPE et quand on cherche bien, on doit pouvoir avoir un peu de G+… mais c’est pas dit.

Et oui, soit nous avons des vieilles longères que l’on ne peut pas franchement isoler plus, soit nous avons des villes rasées (par les Américains mais c’est un autre débat) et reconstruites immédiatement après guerre type Caen, Lisieux, et bien évidemment le Havre.

Le problème de la construction des années 50, c’est que côté isolation c’est entre G rouge et G très très moins.

Mais bon… en fait ce n’est pas un problème quand on nous vend l’électricité au prix ou elle est produite en fait… Il n’y a aucun problème si ce n’est ceux que les technocrates psychopathes des ministères nous créent.

Du côté du ministre, Monsieur Olivier Klein, la saillie du Doudou passe mal.

« Personne n’est fou »

« La position d’Edouard Philippe n’est pas passée inaperçue puisque l’actuel ministre du Logement, Olivier Klein lui rétorque que la folie est de « laisser les gens vivre dans des passoires thermiques » et lui précisant, au besoin, que « personne n’est fou » au gouvernement.

Olivier Klein rappelle que seuls les nouveaux baux ou les renouvellements de contrats de location seront concernés. Mais le ministre avoue au Figaro que la question du relogement des locataires n’est pas tranchée. « Le changement de fenêtres et de chauffage voire l’isolation par l’intérieur suffisent pour sortir du statut de passoire thermique, ce qui ne nécessite pas que le locataire soit relogé », tente de persuader le ministre ».

Et non mon cher mamamouchi.

Cette histoire de DPE n’a ni queue ni tête et nous mène droit dans le mur.

Entre interdiction de revaloriser les loyers, interdiction de location et obligation de faire des travaux locataires inclus, sans même parler de la fiscalité immobilière, il y a effectivement de quoi détruire le marché immobilier surtout dans nos provinces et le Havre, ce n’est pas Paris, et les prix au m² n’ont rien à voir ce qui limite beaucoup les possibilités.

Alors oui, c’est une folie, et Olivier Klein, ne lui en déplaise, même une politique aussi folle que consternante.

Lui qui se veut le ministre du « parcours résidentiel » est en train de réussir à faire l’inverse en bloquant tout le secteur immobilier.

Un résultat qui s’annonce… « brillant en tous points .

Allez Olivier, tout n’est pas perdu !

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur http://www.insolentiae.com. »

Source BFMTV.com ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s