Machiavel et la modernité Politique, stratégie et guerre 3/5

Subordination à un seul pouvoir et à une seule autorité, tel est le critère affermi et le prix affiché. Il pensait, en somme, à des types d’unité en mesure de vivre politiquement; à des États solides, administrativement et militairement ; à des types d’unité assez vastes afin, essentiellement, de pouvoir se défendre. L’extension des dimensions est imposée, à ses yeux, par les enjeux de la conjoncture et par la faveur des circonstances, ou « Fortuna ». Mais l’enjeu de la conjoncture est souvent excentrique par rapport aux destinées d’un petit État, ou à sa volonté d’exister. Dans le cas d’espèce, il était défini par l’existence des royaumes territoriaux de France et d’Espagne, en lutte pour l’hégémonie continentale et pour lesquels l’Italie était la bête de proie et objet de convoitise. Or, si la défense doit être proportionnée à l’offense et la sécurité à la menace, l’échelle historique doit être toujours celle des enjeux pensés dans la dimension politique la plus vaste : celle de la grande politique; la dimension propre des grandes affaires et des grands États, dont on risque de devenir l’objet ou la cible. Lire la suite « Machiavel et la modernité Politique, stratégie et guerre 3/5 »

Une pétition contre la dissolution de Génération Identitaire

Gérald Darmanin

26/01/2021 – FRANCE (NOVOpress)
Ce mardi 26 janvier, Gérald Darmanin a annoncé qu’il allait « étudier la dissolution de Génération Identitaire ».

Cette déclaration fait suite à l’action menée dans les Pyrénées par les jeunes identitaires qui ont mis en place des équipes de surveillance pour aider les forces de l’ordre à sécuriser nos frontières.

Une opération parfaitement légale qui n’a fait l’objet d’aucune poursuite.

De quoi s’agit-il ?

Lire la suite « Une pétition contre la dissolution de Génération Identitaire »

Reconfinement : la révolte gronde – JT du mardi 26 janvier 2021

Dans l’actualité ce soir, le reconfinement se joue au bras de fer. Après un ballon d’essai lâché en fin de semaine dernière dans le JDD, le refus d’un nouveau confinement prend de l’ampleur chez les Français.

Nous évoquerons ensuite une nouvelle affaire pédocriminelle avec le producteur Gérard Louvin et les liens gênants reliant le sommet de l’Etat à Olivier Duhamel !

Enfin, nous reviendrons sur les premières décisions présidentielles de Joe Biden. Une semaine après son arrivée à la Maison-Blanche, le nouveau président étasunien a sérieusement mis le cap à gauche alors que plane toujours l’ombre de Donald Trump.

https://www.tvlibertes.com/reconfinement-la-revolte-gronde-jt-du-mardi-26-janvier-2021

Pillages et émeutes aux Pays-Bas : “On se dirige vers la guerre civile” (MàJ : émeutes à Rotterdam)

Plusieurs villes des Pays-Bas étaient le théâtre d’émeutes lundi, pour la deuxième nuit consécutive, après l’imposition ce week-end d’un couvre-feu afin de lutter contre la pandémie de coronavirus. Des affrontements ont opposé la police anti-émeute, qui a fait usage de canons à eau, à des groupes de protestataires dans la ville portuaire de Rotterdam, ainsi que dans la petite ville de Geleen (sud), près de Maastricht, ont rapporté la police et des médias.

Une confrontation est en cours entre la police anti-émeutes et des jeunes qui leur lancent des feux d’artifice”, a indiqué dans un tweet la police de Geleen. “Une personne a été arrêtée“. Le maire de Rotterdam, Ahmed Aboutaleb, a pris un décret autorisant la police à multiplier les arrestations. “Des arrestations ont eu lieu“, a indiqué la mairie de Rotterdam dans un tweet. “Il est instamment demandé de quitter les lieux“.

Lire la suite « Pillages et émeutes aux Pays-Bas : “On se dirige vers la guerre civile” (MàJ : émeutes à Rotterdam) »

Une société en pleine décadence, par Michel Maf­fe­so­li (Pro­fes­seur émé­rite à la Sorbonne).

Michel Maf­fe­so­li , bien connu par le public d’AF, nous livre un texte direct et pano­ra­mique sur la déca­dence de notre socié­té que sus­citent nos élites. A force d’être obsé­dées par la morale et par une éti­quette de cour, ces élites se sont détour­nées de flux du vivant et entre­tiennent une vision arti­fi­cielle de la socié­té dont le seul des­tin est de disparaître.

S’accorder au cycle même du monde, voi­là ce qui est la pro­fonde sagesse des socié­tés équi­li­brées. Tout comme, d’ailleurs, de tout un cha­cun. C’est cela même qui fonde le sens de la mesure. Le « bon sens » qui, selon Des­cartes, est la chose du monde la mieux par­ta­gée. Bon sens qui semble per­du de nos jours. Tout sim­ple­ment parce que l’opinion publiée est tota­le­ment décon­nec­tée de l’opinion publique.

Lire la suite « Une société en pleine décadence, par Michel Maf­fe­so­li (Pro­fes­seur émé­rite à la Sorbonne). »

Machiavel et la modernité Politique, stratégie et guerre 2/5

Il a certes besoin de nommer les concepts et les illusions de son dictionnaire spéculatif, par des vocables cruels. Mais, pour ce faire, il est voué, et presque condamné, à n’aller perpétuellement qu’à l’essence des phénomènes ; là-même où, encore une fois, il est obligé de percer sans fin, de dire sans ombre et sans nuance. Imprudent et solitaire, ce Luther du politique affiche ses thèses contre le monde de la démagogie unanimiste et hypocrite des conventions. II va tout droit aux sources de l’agir humain : l’homme, la politique, l’histoire et l’État. L’homme, sécularisé dans ses passions, ses ambitions et ses actes. La politique, rendue autonome dans ses motivations, ses buts et ses résultats. L’histoire conçue comme théâtre éternel, cyclique et fatal, d’affirmation, de décadence et de ruine des principautés, républiques et empires ; scène des « rerum gestarum » des peuples forts, vigoureux et moraux. L’État, tel qu’il est et tel qu’il a toujours été, là où il a existé dans sa structure et son fondement; tel qu’il est voué à être dans sa logique nécessaire et intrinsèque qui est de durer, de se maintenir et de s’étendre. Lire la suite « Machiavel et la modernité Politique, stratégie et guerre 2/5 »

Bruno Le Maire aurait-il créé un nouvel impôt Covid en se servant des mutuelles ?

bruno-le-maire

L’inflation est, en ce début de 2021, faible : moins de 1 % par an. Cependant, les tarifs des mutuelles vont grimper de 4,3 % en moyenne, hausse que ne justifie en aucun cas l’augmentation des remboursements de soins supportés par les mutuelles. Or, les tarifs des mutuelles de santé avaient déjà grimpé de 4 %, en 2019, et de 5 %, en 2020. Ces hausses successives pèsent très lourd sur le budget des ménages : 79 euros en moyenne par an, 200 euros pour les plus malchanceux. Combien de seniors rognent sur leur protection sociale, car le montant de leur pension stagne et qu’ils ne peuvent pas suivre la hausse des cotisations de leur mutuelle santé ? Lire la suite « Bruno Le Maire aurait-il créé un nouvel impôt Covid en se servant des mutuelles ? »

Dissoudre…

L’avis de Jean-François Touzé
En 1968, alors que gauchistes et communistes venaient de tenir la rue pendant des semaines, bloquer le Pays et remettre en cause tous les fondements de notre société, le pouvoir s’empressait de répondre par la dissolution d’Occident.
En 1973, face aux exactions de la LCR de Krivine, Weber et Bensaïd, le pouvoir s’attaquait à Ordre nouveau dans un faux parallélisme avec l’organisation marxiste léniniste et trotskiste.
Aujourd’hui, tandis que la déferlante migratoire s’accroît, rien de plus urgent pour le gouvernement que de casser ceux qui la dénonce. 
Darmanin est bien un Marcellin comme les autres. Pas seulement par la consonnance finale de leur nom, mais par la volonté de réprimer toute action nationale de résistance, même si elle s’inscrit dans la légalité et le respect du droit.
Solidarité avec nos camarades identitaires dont le dissolution est désormais « à l’étude » dans le grand bac d’acide sulfurique de la République.

Un grand Européen : Jean Thiriart

Le 23 novembre 1992, mourait un grand nationaliste européen, Jean Thiriart, dont nous voulons achever ici le portrait. En effet, nous lui avons déjà consacré deux articles dans les numéros 19 et 20 de Devenir, mais nous n’avions pas encore eu l’occasion d’aborder les vingt dernières années de sa vie, ni d’évoquer sa personnalité, ni de souligner les grands traits de son idéologie qui mériterait une relecture et étude plus approfondie.

Issu d’une famille libérale laïque, Jean Thiriart s’engagea à 16 ans dans la Jeune Garde socialiste unifiée, un mouvement qui se sait sur la gauche du Parti Ouvrier belge, il milita également pour l’Union socialiste antifasciste. Pendant la guerre, il fréquenta la Fichte Bund, un groupe descendant du courant national-bolchevique de Hambourg dans les années ‘20 et, comme beaucoup de militants socialistes, il s’inscrit à l’Association des Amis du Grand Reich allemand. Pourtant, il n’était pas hitlérien, d’ailleurs il critiquera souvent dans ses écrits ultérieurs le chancelier, parce qu’il avait manqué l’occasion historique d’unifier l’Europe en magnifiant le petit nationalisme allemand au détriment du grand patriotisme européen. Condamné à trois ans de prison au sortir de la guerre, il ne fit plus guère entendre parler de lui pendant quelques années. Lire la suite « Un grand Européen : Jean Thiriart »