La Russie et la Chine tracent des « lignes rouges » à leurs frontières ; les États-Unis les tracent de l’autre côté de la planète

par Caitlin Johnstone

Réagissant à l’annonce par la Chine de sa volonté de présenter une proposition de règlement politique pour mettre fin à la guerre en Ukraine, l’ambassadrice américaine aux Nations unies a déclaré que si la Chine commence à armer la Russie dans ce conflit, cela constituera une « ligne rouge » pour les États-Unis.

« Nous saluons l’annonce faite par les Chinois qu’ils veulent la paix, car c’est ce que nous voulons toujours poursuivre dans des situations comme celle-ci. Mais nous devons aussi être clairs sur le fait que s’il y a des pensées et des efforts de la part des Chinois et d’autres pour fournir un soutien létal aux Russes dans leur attaque brutale contre l’Ukraine, c’est inacceptable », a déclaré l’ambassadrice Linda Thomas-Greenfield à CNN dimanche.

« Ce serait une ligne rouge », a-t-elle ajouté.

L’ambassadrice des États-Unis aux Nations unies a déclaré que la Chine franchirait une « ligne rouge »
si le pays décidait de fournir une aide militaire létale à la Russie pour son invasion de l’Ukraine.

Les commentaires de l’ambassadrice portaient sur une affirmation non fondée du secrétaire d’État Antony Blinken, dimanche, selon laquelle la Chine « envisage de fournir un soutien létal à la Russie dans la guerre contre l’Ukraine », d’après les renseignements américains.

Depuis le début de la guerre, les États-Unis affirment sans preuve que la Chine arme la Russie contre l’Ukraine. En mars de l’année dernière, le New York Times a rapporté que « la Russie a demandé à la Chine de lui fournir des équipements militaires et un soutien pour la guerre en Ukraine après que le président Vladimir V. Poutine a commencé une invasion à grande échelle le mois dernier, selon des responsables américains ». Puis, en avril de l’année dernière, NBC a rapporté que cette affirmation « manquait de preuves tangibles » et qu’elle n’était essentiellement qu’un mensonge que le gouvernement américain a raconté aux médias « dans le cadre d’une guerre de l’information contre la Russie ».

Lire la suite sur Réseau International

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s