Selon le Daily Mail, des dizaines de criminels recherchés par Interpol auraient été identifiés parmi les migrants arrivant au Royaume-Uni via des petites embarcations au départ de la France

Immigration – Des criminels recherchés par Interpol pour des infractions graves sont entrés en Grande-Bretagne en traversant la Manche.

Un certain nombre d’individus recherchés, faisant l’objet de “notices rouges”, ont été identifiés parmi les migrants arrivant via des petites embarcations, peut révéler le Mail.

En outre, des délinquants qui avaient été expulsés auparavant par les autorités sont de nouveau entrés au Royaume-Uni par bateau et se sont retrouvés au centre de traitement de Manston.

Des sources ont déclaré au Mail que certains délinquants faisant l’objet d’une notice rouge avaient également été emmenés dans des centres d’accueil du Kent – bien que cela ait été démenti par le Ministère de l’Intérieur hier soir.

On craint depuis longtemps que les criminels ne profitent des passages illégaux pour entrer dans le pays. La révélation que des fugitifs profitent de la crise des migrants pour atteindre la Grande-Bretagne va maintenant soulever de sérieuses questions sur la porosité des frontières britanniques.

La possibilité que des criminels puissent arriver sans être détectés à bord de bateaux et disparaître, comme environ 80 migrants ont réussi à le faire sur la plage de Shakespeare, près de Douvres, le 23 octobre, demeure une préoccupation majeure. On ignorait hier soir combien de criminels ayant pu entrer dans le pays étaient hébergés à la base de Manston, près de Ramsgate, et s’ils avaient ensuite été transférés dans des hôtels du pays. Mais des sources ont déclaré que des “dizaines” de ressortissants étrangers, qui avaient été précédemment expulsés, avaient été retrouvés entrant à nouveau en Grande-Bretagne par un petit bateau depuis le nord de la France.

(…) Le Mail peut révéler que 60 % de la population de Manston, qui compte 2 500 habitants, est albanaise. Parmi eux, huit sur dix sont de jeunes hommes. (…)

Cette affaire intervient alors qu’une enquête de la BBC a révélé que des gangs de trafiquants albanais utilisent les camps de migrants du nord de la France comme terrain de recrutement, proposant même de payer le passage de ceux qui sont prêts à travailler dans le trafic de drogue lorsqu’ils atteignent la Grande-Bretagne.

(…) Le ministère britannique de l’Intérieur a déclaré que Manston “dispose des ressources et des équipements nécessaires pour traiter les migrants en toute sécurité”, y compris des vérifications complètes des antécédents. Un porte-parole a déclaré : “Rien ne permet de penser qu’une personne faisant l’objet d’une notice rouge Interpol soit arrivée à Manston. Toute personne ayant un casier judiciaire sera détenue… en attendant d’être expulsée du Royaume-Uni”.

Daily Mail

https://www.fdesouche.com/2022/11/13/selon-le-daily-mail-des-dizaines-de-criminels-recherches-par-interpol-auraient-ete-identifies-parmi-les-migrants-arrivant-au-royaume-uni-via-des-petits-embarcations-au-depart-de-la-france/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s