Limoges : quand Reconquête veut coaliser les droites, l’extrême gauche panique

L’histoire pourrait se dérouler en Chine, en Iran ou peut-être en Russie. En tout cas chez les méchants méchants. On s’oppose à la venue, dans une ville, d’une jeune femme, une jeune mère, une opposante au pouvoir en place, responsable nationale d’un parti politique qui a fait 7 % aux dernières élections présidentielles. Ladite jeune femme réunit pas loin de 200 personnes dans un restaurant. Des assistants calmes, intéressés. Mais on n’est jamais tranquille, dans ces pays, les professeurs de démocratie autoproclamés veillent au grain.

Ainsi les 200 participants ont-ils suscité… une manifestation devant la mairie de la ville, puis devant le restaurant : il se trouve, ainsi, sous ces régimes des individus prêts à dénoncer des réunions politiques parfaitement licites et à assaillir le restaurateur de commentaires infamants. Vous plaignez les habitants de ce pays ? Vous avez raison.

La scène s’est déroulée ce jeudi 20 avril dans la commune de Boisseuil, près de Limoges. La jeune femme, Marion Maréchal, vice-présidente de Reconquête, est invitée à s’exprimer dans un restaurant dûment réservé. Thème de la soirée : la coalition des droites. Face à elle, des citoyens et des responsables de Reconquête, de VIA, du Mouvement conservateur, de LR et des représentants de la société civile. Un épouvantail pour la gauche qui sent aussitôt, derrière cette esquisse de rapprochement, le vent du boulet.

Le site Web du restaurant piraté

Dès le lundi, les supplétifs de l’ultra-gauche sonnent le tocsin. L’Internationale socialiste est en danger ! Le jeudi, durant la manifestation des retraites à Limoges, on lance à nouveau la mobilisation contre cette visite. Nos grands défenseurs des principes de la démocratie font aussi campagne contre… le restaurant, coupable, forcément coupable. Son site est piraté. Avec l’esprit, l’inventivité et la mesure toujours renouvelés qu’on lui connaît, l’ultra-gauche rebaptise le restaurant Le Lanaud « Le Facho », nous explique le délégué départemental de Reconquête, Antoine Ardant. L’information est confirmée par le journal local Le Populaire du Centre.

La gérante a, depuis, porté plainte. « En sept ans, j’ai accueilli bien d’autres partis politiques, tous différents, et je n’ai jamais vu ces réactions », explique-t-elle au même journal. La visite de Marion Maréchal à Limoges a aussi suscité deux manifestations, l’une devant la mairie, l’autre près du restaurant. Deux mobilisations massives de… 80 personnes, bloquées par autant de gendarmes « qui ont fait un excellent travail », nous précise Antoine Ardant.

Cerise sur le gâteau : la visite de la très méchante et dangereuse Marion Maréchal donne lieu à une dénonciation publique, digne du Paradis soviétique. Thibault Bergeron, conseiller régional et conseiller municipal PS d’opposition à Limoges, a repéré la présence, sur les photos de cette réunion privée, d’« une élue de la majorité » de droite. « Serait-ce une élue de la majorité de Limoges qui participe à une réunion de l’extrême droite ? », interroge-t-il sur Twitter. « Si tel est le cas, c’est grave, assure notre grande conscience qui élargit la cause. Devons-nous y voir un rapprochement entre l’extrême droite et les Républicains ? » Panique à bord. Au cas où les Français n’auraient pas saisi l’ampleur du scandale, il en remet une couche : « C’est grave ! »

Réponse de l’élue LR concernée dans Le Populaire : « Je suis venue voir ce qui se disait car je suis favorable à l’union des droites. » Elle reste chez LR, précise-t-elle. Fin de l’histoire. Une droite libre, c’est dur à vivre, à gauche, apparemment. La prochaine fois, notre élue sera bien inspirée de demander l’autorisation à son collègue PS avant d’aller où elle veut. Mais les chiens aboient et la caravane passe, dit le proverbe arabe. « À Limoges, Reconquête veut, dans l’avenir, participer à des coalitions de droite, explique Antoine Ardant, « très heureux » de sa soirée et de la présence de sensibilités différentes dans la salle. Cela conforte la fédération Reconquête de la Haute-Vienne », ajoute-t-il. Il n’a pas un mot pour remercier l’extrême gauche de la publicité gracieusement offerte à sa réunion. Ingratitude…

Marc Baudriller

https://www.bvoltaire.fr/limoges-quand-reconquete-veut-coaliser-les-droites-lextreme-gauche-panique/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s