Après le scandale de corruption : la présidente du Parlement européen Roberta Metsola déclare (en retard) les 142 cadeaux qu’elle a reçus

Metsola

Alors que la crédibilité du Parlement européen est fortement mise à mal depuis l’affaire de corruption du Qatargate, sa présidente Roberta Metsola vient de déclarer, avec beaucoup de retard, les 142 cadeaux qu’elle a reçus en 2022.

Roberta Metsola, une volonté de « transparence » tardive…

Certaines « plumes » des médias mainstream auront beau crier au « populisme », voilà le genre d’information qui a le don d’accroître la défiance des peuples européens à l’égard des « élites »… En effet, le Parlement européen avait déjà vu son image passablement ternie par le scandale de corruption ayant éclaté au cours du mois de décembre dernier, avec notamment la suspension puis l’incarcération d’Eva Kaili, ex-vice-présidente de l’institution, dans le cadre d’une « enquête de corruption sur des activités de lobbying illicites présumées du Qatar ».

Dans ce climat de perte de crédibilité générale suite au Qatargate, la présidente du Parlement européen, Roberta Metsola, a ainsi décidé de publier ces derniers jours la liste des cadeaux qu’elle a reçus au cours de l’année 2022. Problème : si les cadeaux en question ont été enregistrés dans un dossier public du Parlement le 12 janvier 2023, le règlement interne de celui-ci stipule que les élus ont obligation de déclarer les cadeaux reçus au plus tard à la fin du mois suivant le mois au cours duquel ils se sont vus adresser ces présents.

Appartenant au Parti populaire européen (centre-droit), Roberta Metsola, en fonction depuis le 18 janvier 2022, a ainsi fait savoir par l’intermédiaire de son porte-parole qu’elle avait cherché à « encourager la transparence » et « à donner l’exemple » à travers cette démarche. Très tardive…

142 cadeaux et des zones de flou dans le règlement

Bien que cette publication de la liste des cadeaux reçus par la présidente du Parlement européen soit un fait inédit par rapport à ses prédécesseurs (dont aucun n’est allé jusqu’à révéler publiquement les centaines de cadeaux qui leur ont été offerts par des dignitaires étrangers), la question du timing interroge cependant. Puisqu’elle semble attachée faire régner la « transparence » au sein de l’institution, pourquoi Roberta Metsola n’a-t-elle pas déclaré les présents qu’elle a reçus dans les délais impartis ?

En guise d’explication, son porte-parole a affirmé que cette règle ne s’appliquait pas pour elle parce qu’elle est à la fois présidente du Parlement et députée européenne. Toutefois, le service de presse du Parlement européen n’a pas été en mesure de montrer que cette exemption avait été officiellement établie par écrit. Par ailleurs, le porte-parole a également fait savoir que la femme politique maltaise réaliserait à l’avenir ses déclarations de cadeaux à temps.

Parmi les quelque 142 cadeaux reçus et déclarés par Roberta Metsola en 2022, la présidente du Parlement européen a notamment reçu du champagne, un foulard ou encore une statuette bleue représentant un mouton. Mais ce n’est pas tout : le média américain Politico rapporte qu’elle s’est également vue offrir une maquette de tour en or du responsable politique marocain Naam Miyara ainsi qu’une robe blanche avec des broderies dorées de la part de Fawzia Zainal, présidente du parlement de Bahreïn. La même source affirmant que le seul cadeau de Roberta Metsola dont la valeur dépasserait les 150 euros serait celui du ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis, qu’elle a reçu en février 2022…

Deux eurodéputés socialistes belges peu exemplaires

D’autre part, Roberta Metsola avait présenté la semaine dernière aux présidents des groupes parlementaires européens un paquet de 14 mesures visant à réformer le Parlement et à lutter contre les ingérences étrangères tandis que l’actuelle enquête dans le cadre du Qatargate porte notamment sur un présumé trafic d’influence impliquant le Qatar et le Maroc.

C’est ainsi que le 15 janvier dernier, l’avocat de l’eurodéputé belge Marc Tarabella indiquait que ce dernier n’avait pas déclaré un voyage payé par le Qatar.

Quelques jours auparavant, un « oubli » de même nature concernait une collecte de celui-ci, à savoir la députée européenne belge Marie Arena (membre du Parti socialiste) qui avait elle aussi voyagé au Qatar sans le déclarer auprès du Parlement européen.

Crédit photo : capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

https://www.breizh-info.com/2023/01/22/214095/metsola-142/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s