Paris : Un homme fait six blessés à l’arme blanche gare du Nord avant d’être neutralisé par balle

Par actu17 
Le mercredi 11 janvier 2023

Un homme a blessé plusieurs personnes à l’arme blanche ce mercredi matin gare du Nord à Paris (Xe) à 06h42. 

Il a utilisé un objet pointu de type poinçon. Deux policiers, qui rentraient chez eux à la fin de leur service, ont ouvert le feu à trois reprises au total pour le neutraliser. 

L’agresseur a été grièvement blessé, il a été évacué à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (XIIIe) avec un pronostic vital engagé selon nos informations. Il serait âgé de 31 ans.

Un premier bilan donné par le parquet de Paris fait état de six blessés, dont l’un en état d’urgence absolue. Les autres victimes sont plus légèrement blessées, l’une est un policier de la police aux frontières (PAF), touché au niveau du dos, qui a été agressé en essayant de désarmer l’auteur. Ces dernières ont été évacuées à l’hôpital en état d’urgence relative. Selon nos informations, l’une des victimes est un homme de 36 ans, une seconde est une femme de 53 ans.

Les deux policiers qui ont ouvert le feu pour stopper l’agresseur sont affectés à la compagnie nocturne des réseaux (CNR), de la brigade des réseaux franciliens (BRF) pour l’un et à la brigade centrale des chemins de fer (BCCF) de la PAF pour le second. L’assaillant a utilisé une arme artisanale composée de « deux pointes » et de scotch selon une source proche de l’affaire.

« Un individu a blessé plusieurs personnes ce matin à la Gare du Nord. Il a rapidement été neutralisé. Merci aux forces de l’ordre pour leur réaction efficace et courageuse », a réagi le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, sur Twitter.

Le ministre de l’Intérieur s’est rendu sur place à 9 heures, tout comme le préfet de police de Paris Laurent Nuñez et la maire de la capitale, Anne Hidalgo. Dans une déclaration aux journalistes sur place à 09h40, Gérald Darmanin a précisé que les faits ont débuté « à 06h42, à l’entrée de la gare puis à l’intérieur » et que l’agresseur a été neutralisé « à 06h43 » par les deux policiers qui rentraient chez eux.

Deux enquêtes ont été ouvertes : la première du chef de tentative d’assassinat, confiée à la brigade criminelle de la police judiciaire parisienne ; et la seconde du fait de « l’usage dune arme à feu par les forces de l’ordre » confiée à l’inspection générale de la police nationale (IGPN) précise le parquet de Paris.

Le parquet national antiterroriste (PNAT) ne s’est pas saisi du dossier à ce stade.

« On aurait pu avoir un bilan bien plus lourd que ça si mes collègues n’avaient pas agi très rapidement », a souligné Yoann Maras, secrétaire régional du syndicat Alliance Police Nationale Paris, au micro de BFMTV.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s