L’ancienne jeune leader mondiale du WEF Tulsi Gabbard condamne le « rêve totalitaire » de Klaus Schwab

par Baxter Dmitry

Klaus Schwab et son Forum économique mondial partagent un « rêve totalitaire » de grande réinitialisation qui vous condamnera à la faillite et à une surveillance profondément intrusive, selon l’ancienne « Young Global Leader » du WEF et représentante démocrate Tulsi Gabbard.

« Alors que nous luttons pour nous procurer de la nourriture et du carburant, l’élite s’est réunie à Davos/WEF pour discuter de la façon dont nous devrions être autorisés à vivre nos vies », a averti Gabbard à ses followers sur Twitter mercredi. « Leur rêve totalitaire d’une soi-disant « grande réinitialisation », où les gens ne possèdent rien et sont suivis ou surveillés à chaque pas, doit être condamné par nous tous », a déclaré Mme Gabbard.

Il semble que Tulsi se réveille. En 2015, elle a été désignée comme l’un des « jeunes leaders mondiaux » du Forum économique mondial, rejoignant les rangs des jeunes libéraux, dont Emmanuel Macron, Jacinda Ardern et Justin Trudeau, qui sont tous sortis de la classe de Klaus Schwab pour devenir des autoritaires de gauche modernes. Mais Tulsi Gabbard a choisi une voie différente. Plutôt que de rentrer dans le rang en tant que lâche démocrate standard, Gabbard n’a eu aucun scrupule à critiquer la direction du parti ces dernières années. En 2020, elle a poursuivi Hillary Clinton en justice après que l’ancienne première dame, notoirement fourbe, l’ait qualifiée d’« atout russe ». Plus récemment, elle a dit ce que nous pensons tous et a critiqué Joe Biden pour sa décision dystopique de créer un conseil de gouvernance de la désinformation, tout en soulignant le lien direct entre ce conseil et les récents commentaires de l’ancien président Barack Obama. Gabbard a noté dans un tweet tôt dimanche matin que le 21 avril, Obama a appelé à une surveillance accrue de la désinformation sur les plateformes médiatiques Big Tech, alors qu’il s’exprimait au Stanford Cyber Policy Center.

« Biden n’est qu’un homme de façade », a tweeté Gabbard, dans un tweet accompagné d’une vidéo d’Obama lors d’un intervention le 21 avril : « les censeurs des médias sociaux ne vont pas assez loin, le gouvernement doit intervenir pour faire le travail ». Six jours plus tard, la Sécurité intérieure déploie le « ministère de la Vérité » (alias Conseil de gouvernance de la désinformation).

Mme Gabbard n’a pas hésité à exprimer sa désapprobation envers ce conseil de gouvernance de la désinformation, se joignant à d’autres personnes pour le qualifier de « ministère de la vérité », en référence au roman dystopique « 1984 » de George Orwell. La semaine dernière, l’ancienne membre du Congrès est apparue dans l’émission Hannity de Fox News pour critiquer Biden pour cette décision, le comparant à un dictateur. « C’est le genre de choses que l’on voit dans les dictatures, ce ministère de la Vérité, ce département de la Propagande que l’administration Biden vient de mettre en place », a déclaré Mme Gabbard. « La raison pour laquelle vous voyez cela dans les dictatures est qu’ils ont peur de nous. Ils ont peur du peuple. Ils ont peur que nous puissions réellement penser par nous-mêmes ».

source : Planet Today via Strategika

https://reseauinternational.net/lancienne-jeune-leader-mondiale-du-wef-tulsi-gabbard-condamne-le-reve-totalitaire-de-klaus-schwab/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s