Le climat doit pouvoir se discuter, du GIEC aux solutions à mettre en place !

grand-dc3a9bat-848x675-1

La démocratie c’est permettre aux gens, à tous les gens, y compris le dernier des abrutis (et nous sommes tous l’abruti de quelqu’un) de pouvoir avoir un avis sur des sujets qui ne sont pas dans son champs de compétence.

Le charcutier qui fait les meilleures rillettes du coin, n’est pas économiste, il n’est pas médecin, il n’est pas physicien nucléaire, ni spécialiste des éoliennes. Mais, la démocratie c’est lui permettre de donner son avis sur ces sujets aussi… qui vont façonner sa vie.

Dans une démocratie qui fonctionne, il y a une presse libre et pluraliste qui va permettre à toutes les tendances, à toutes les nuances de s’exprimer et d’éclairer le débat et donc de permettre aux charcutiers et à tous les spécialistes que nous ne sommes pas d’avoir une analyse et un avis sur un sujet.

Lors du référendum de Maastricht, vous avez Seguin contre Mitterrand. Le oui l’a emporté, peu importe, mais le pour comme le contre ont été exprimé devant tous les citoyens.

Aujourd’hui l’Europe ne se discute plus. Interdit. Sinon vous êtes anti-européen, fasciste et xénophobe.

Aujourd’hui la vaccination covid ne se discute pas. Interdit. Sinon vous êtes anti-vax. fasciste et xénophobe.

Aujourd’hui le climat ne se discute pas. Interdit. Sinon vous êtes « climato-sceptique », vous pensez que la terre est plate, vous êtes un abruti.

Pourtant, il y a toujours, TOUJOURS, sur TOUS les sujets, de la nuance à apporter, des courants, des tendances, tout doit pouvoir se discuter, y compris les chiffres.

Avez-vous lu le rapport du GIEC ? Personne ne le lit. Ils en parlent tous comme d’une vérité révélée par la sainte bible du climat et du GIEC. Un rapport qui fait 3 068 pages, uniquement en anglais jamais traduit en français et personne ne le lira jamais. Et je peux vous dire que ce rapport (je l’ai lu) se discute parce qu’il est pleins d’hypothèses et de scénarios. Donc il se discute et discuter le rapport du GIEC ne veut pas dire nier (forcément) le réchauffement climatique.

Plus grave encore.

Il y a l’amont et l’aval.

Si l’amont, c’est-à-dire les postulats de base du rapport du GIEC doivent pouvoir se discuter, l’aval, c’est-à-dire les solutions proposées doivent aussi pouvoir se discuter.

Pour ne donner qu’un exemple, les voitures électriques. Elles sont une aberration productive puisqu’il faut produire de nouvelles voitures en jetant les autres qui pourraient encore servir. Mieux on pourrait réparer et électrifier nos voitures thermiques progressivement comme le fait cette entreprise normande proche de chez moi ! Oui tout se discute surtout les solutions à mettre en place.

Aujourd’hui le climat est devenu une religion dans ses constats et une dictature dans les mesures que l’on nous impose et que l’on ne doit pas discuter. Interdit.

Les gens qui participent à la « fresque du climat » deviennent dépressifs et suicidaires. On détruit les pulsions de vie et d’envie. Criminel.

Le climat en politique, c’est la manipulation des peuples par la peur et l’effroi. Vous allez tous mourir, mais nous les « sachants » nous savons mieux que vous comment faire.

Au même moment, les canons à neige crachent à fond pour couvrir les pistes de poudreuse, les usines d’Iphones tournent à plein régime et les compagnie aériennes continuent à polluer les cieux. Nos poubelles débordent pour alimenter l’industrie du recyclage… et les mamamouchis pondent des lois pour nous faire sauver le climat et surtout pour encadrer et contrôler tous les aspects de nos vies.

Alors plus que jamais, le climat et les solutions pour le sauver doivent se discuter et dans une vraie, une véritable, une authentique démocratie, tous les courants de pensées ont droit de citer dans le débat de la citée… sinon c’est le parti unique, la pensée unique et la définition de la dictature cachée sous les atours de la fausse croyance démocratique.

Les écologistes sont des fascistes comme les autres.

J’insiste, il existe des milliers de solutions et de variations possibles. Toujours.

Quand tout le monde pense pareil, plus personne ne pense et c’est valable aussi bien pour le climat, pour l’énergie, que pour les vaccins pour le Covid.

Quand tout le monde pense pareil, plus personne ne pense.

Méfiez-vous toujours de ceux qui euthanasient les débats, les échanges et limitent la pensée.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur http://www.insolentiae.com. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s