Von der Leyen citée dans une supposée affaire de corruption portant sur 60.000 euro

Un nouveau nom est cité dans l’affaire du Qatargate : l’ancien commissaire européen à la Migration, Dimítris Avramópoulos. Ce dernier aurait touché 60.000 euros de Fight Impunity, une organisation créée par l’ex-député européen Pier Antonio Panzeri inculpé pour corruption, « une  qui, pourtant, n’est pas inscrite dans le registre de transparence de l’UE », précise le média italien IlFattoQuotidiani.it.

D’après le journal italien La Stampa, Dimítris Avramópoulos a reçu cette somme pour participer à deux événements. Il explique ainsi ses rémunérations : « Entre février 2021 et février 2022, j’ai reçu une redevance dûment déclarée d’environ 60.000 euros. Le paiement mensuel était de 5.000 euros, qui était imposé en Grèce. Mon revenu net mensuel chez Fight Impunity était de 3.750 euros. »

Un détail, cependant, a fait réagir dans le milieu des parlementaires européens. En effet, dans sa déclaration, il cite Ursula von der Leyen, actuelle présidente de la Commission européenne, indiquant : « J’avais obtenu l’aval de von der Leyen. »

Le média italien Il Fatto Quotidiano confirme l’information du journal Stampa en précisant : « Von der Leyen l’avait en effet autorisé à obtenir une rémunération pour mener des campagnes de sensibilisation, telles que la publication d’articles, la participation à des conférences, le lancement d’événements, l’octroi d’interviews. Mais comme mentionné, son travail s’est limité à deux conférences et un article en un an, le tout pour 60.000 euros. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s