L’Occident force Zelensky à attaquer

par Valentin Vasilescu

Le plan du général Sergey Surovikin visant à mettre hors service les infrastructures critiques de l’Ukraine commence à montrer son efficacité. L’algorithme suivi par les Russes dans l’exécution de ce plan a fait que les armes fournies par l’OTAN sont restées bloquées dans les régions frontalières de l’Ukraine. Et leurs sites de stockage sont frappés quotidiennement par des missiles russes.

1. L’OTAN a compris que Surovikin a pris l’initiative stratégique et s’il parvient à conserver cette initiative, quelle que soit la quantité d’armes modernes que l’Occident enverra en Ukraine, elles n’atteindront jamais la ligne de front.

2. Sur le front, les Russes font un usage intensif de l’aviation tactique, de l’artillerie et des MLRS, infligeant à l’armée ukrainienne de lourdes pertes en technologie de combat. Des pertes qui ne peuvent être remplacées par l’Occident. Chaque jour qui passe, l’armée ukrainienne perd de plus en plus de sa force de frappe. En effet, l’absence d’appui-feu cloue les unités ukrainiennes, essentiellement composées d’infanterie et de réservistes, dans des tranchées et des fortifications. Une fois sorties de ces fortifications, les compagnies d’assaut ukrainiennes se retrouvent seules, et leurs contre-attaques et tentatives d’infiltration se soldent par de lourdes pertes et un retour à leurs anciennes positions.

3. Outre les missiles de croisière, les Russes lancent également des drones cibles tels que le E95M, doté d’un réflecteur polyédrique qui imite le signal radar des missiles de croisière, dans les régions de Kharkov, Donetsk, Zaporozhe, Dnepropetrovsk, Kherson et Nikolayev. Il s’agit de « leurres » pour les batteries de missiles AA ukrainiennes déployées dans ces zones. Ils sont ainsi en mesure de les localiser et d’en frapper un nombre croissant. L’objectif de Surovikin est de créer des voies sécurisées pour les avions russes dans toutes ces régions dans un délai de 30 à 45 jours.

4. La population urbaine ukrainienne commence à ressentir pleinement l’impact de l’absence de conditions de vie minimales et ne se réjouit plus des déclarations triomphalistes de l’administration de Kiev. Bien qu’ils ne se rebellent pas encore, certains signes indiquent qu’un changement de mentalité des Ukrainiens est sur le point de se produire.

5. Zelensky a également commencé à perdre le soutien extérieur dont il bénéficiait au début de l’opération spéciale. Cela a été démontré par le refus de la FIFA et du Qatar de permettre à Zelensky de faire son discours habituel avant le début de la finale de la Coupe du monde.

Pour toutes ces raisons, les généraux de l’OTAN pressent l’Ukraine d’attaquer maintenant, avant qu’il ne soit trop tard. Même si cela signifie la perte de 30 000 à 50 000 soldats ukrainiens. Si l’Ukraine ne le fait pas d’ici le 31 décembre, en janvier 2023, elle sera tellement affaiblie qu’elle ne pourra même plus tenir ses lignes défensives actuelles.

Valentin Vasilescu

traduction Avic – Réseau International

Voir aussi : https://politros.com/ekspert-vasilesku-u-kieva-est-menee-dvuh-nedel-chtobi-vipolnit-pros-bu-nato

https://reseauinternational.net/loccident-force-zelensky-a-attaquer/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s