France-Argentine : seulement sept militants d’ultra-droite présentés au juge et ressortis libres…

« On a évité le pire »

Auprès de BV, le patron du syndicat France Police, Michel Thooris, ne cache pas une forme de soulagement. « Compte tenu de l’état de poudrière de certains quartiers et compte tenu de l’ampleur de l’événement, l’exercice s’est globalement bien déroulé », affirme le policier qui a bien conscience d’employer un euphémisme. Grâce au maintien de l’ordre ? « On doit quand même souligner deux faits qui ne dépendaient pas de nous : le grand froid et la suppression des fan-zones qui demeurent des points assez difficiles à gérer. » Avec des températures dégringolant sous le zéro, il fallait en effet une dose de motivation assez forte pour sortir dans la rue. Un agent de la BAC s’en amuse : « On peut aussi remercier l’incertitude du sport, ajoute-t-il. La défaite du Maroc a douché l’enthousiasme d’une certaine communauté, puis celle de la France a calmé l’euphorie générale. » Une mauvaise nouvelle pour le sport mais une bonne nouvelle pour des forces de l’ordre que Michel Thooris décrit comme « fatiguées par une surmobilisation à quelques jours de la Saint-Sylvestre ». Rappelons qu’au cours du réveillon du 31 décembre dernier, 874 voitures avaient été incendiées en France, contre 1316 en 2019 (l’année 2020 n’a pas été prise en compte du fait du couvre-feu en vigueur). En revanche, le nombre de personnes interpellées le 31 décembre dernier était en hausse (441, contre 376 en 2019), comme celui des personnes placées en garde à vue (381, contre 314).

À Bordeaux, des rixes ont éclaté aux alentours de la place de la Victoire. Des individus ont fait pleuvoir des tirs de mortier sur les forces de l’ordre. À Nice, le journaliste local Grégory Leclerc constate le même soir que « 300 individus sont en ce moment aux prise avec les forces de l’ordre. Tirs de mortier contre lacrymos. Ici, à l’angle avec la rue Trachel et angle rue de Belgique. »

Toujours pas d’extrême droite…

Selon Matthieu Valet, « sur les 700 interpellations, une cinquantaine est issue de l’ultra-droite, dont 40 arrêtés de manière préventive à Paris, donc sans avoir causé la moindre violence ». Des chiffres éloquents ! Et sur la quarantaine de militants d’ultra- appréhendés à la sortie du bar où ils regardaient le match près de Pont Cardinet, dans le XVIIe,  seulement 7 ont été présentés, samedi, devant le juge. L’audience a été renvoyée au 13 janvier. Les 7 militants qui comparaissaient sont ressortis libres sous contrôle judiciaire « léger », selon le mot de l’avocat de l’un d’entre eux, qui précise à BV qu’aucun fait de violence ne leur est reproché.  C’est plus que très mince pour accréditer une forme de Nuit de cristal que Libération, la NUPES et le Ministère de l’Intérieur ont vendue pendant 48 heures…  Pour le porte-parole du Syndicat indépendant des commissaires de police Matthieu Valet, « on est un peu dans le scénario du Stade de France. On se sert d’une poignée de supporters anglais ayant créé des problèmes de flux pour leur faire porter sur le dos la transformation du parvis du Stade de France en supermarché à victimes. »

D’après une source policière, l’ultra- n’a été présente qu’à Paris (arrestations préventives), Lyon (une dizaine d’interpellation sans difficulté pour la police) et à Nice (aucune interpellation de militant d’extrême droite).

Mais les violences ? Matthieu Valet affirme qu’« elles ont commencé de manière significative avec la victoire du Maroc contre l’Espagne ». Dans les faits, si la Coupe du monde n’a pas été source de massacres et de bains de sang, elle reste tout de même révélatrice de l’évolution de la société française. Mobiliser 14.000 policiers en France pour un match de football qui a lieu à des milliers de kilomètres est assez inquiétant : Matthieu Valet souligne que « c’est autant que pour le G7 de Biarritz ». À l’image des Champs-Élysées mis sous cloche le soir de la demi-finale, la France se tétanise face à cette violence chaque année plus saillante.

Marc Eynaud

https://www.bvoltaire.fr/france-argentine-seulement-sept-militants-dultra-droite-presentes-au-juge-et-ressortis-libres/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s