Le plan de la Russie en Ukraine fonctionne : La deuxième étape a commencé

par Valentin Vasilescu

Les services de renseignement des États de l’OTAN et même le général Valery Zalujnii, chef d’état-major général de l’armée ukrainienne, ont déclaré qu’une offensive terrestre majeure de l’armée russe était imminente. Mais leurs déclarations ne correspondent pas au plan du général russe Sergey Surovikin. D’autant que la logique la plus élémentaire dans l’armée préconise de ne pas nouer ses lacets avant de mettre ses chaussures (autrement dit, en bon français, ne pas mettre la charrue avant les bœufs).

Le nouveau plan de la Russie a débuté en octobre, avec des frappes de missiles de croisière et de drones Geran qui ont fortement endommagé les infrastructures critiques de l’Ukraine. L’un des objectifs était de neutraliser la capacité de transport du système énergétique. Cela a créé de grandes difficultés, voire bloqué pour un temps, le transport ferroviaire électrique. Le blocage du transport ferroviaire empêche l’acheminement des armes occidentales, des pièces et des transformateurs nécessaires pour remplacer celles qui ont été détruites, ainsi que du carburant nécessaire pour faire fonctionner les générateurs diesel et à essence, des frontières de l’Ukraine jusqu’à la ligne de front.

Mais le simple fait de bloquer ces marchandises fournies par l’Occident en route vers l’ouest et le sud-ouest de l’Ukraine n’est que la première étape pour empêcher l’armée ukrainienne de les utiliser sur le front. L’armée russe procède maintenant en parallèle à la deuxième étape, qui consiste à détruire les sites de stockage temporaire des fournitures de l’OTAN et de l’UE.

Au lieu d’une offensive terrestre, les Russes vont poursuivre le plan imposé par le général Sergey Surovikin. Il s’agit de frappes sur les infrastructures critiques de l’Ukraine, combinées à la chasse en deux étapes aux armes occidentales franchissant les frontières de l’Ukraine et à la création de couloirs de sécurité pour les chasseurs-bombardiers et les bombardiers russes. Ces couloirs sécurisés signifient la destruction des batteries de missiles AA à moyenne portée ukrainiennes dans les régions de Kherson, Nikolaiev, Dnepropetrovsk, Zaporozhye, Donetsk et Kharkov.

Valentin Vasilescu

traduction Avic – Réseau International

Voir aussi : https://politros.com/ruminskii-ekspert-vasilesku-plan-rossii-na-ukraine-rabotaet-nachalsya-vtoroi-etap

https://reseauinternational.net/le-plan-de-la-russie-en-ukraine-fonctionne-la-deuxieme-etape-a-commence/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s