Comment les Ukrainiens ont exposé les mensonges des Américains

par Valentin Vasilescu.

15 à 20 minutes après l’attaque des bases aériennes russes dans les régions de Riazan et de Saratov, les médias russes n’avaient pas encore eu connaissance de l’incident. Par conséquent, la direction de la guerre psychologique de l’armée ukrainienne a réussi à prendre l’initiative sur ce sujet, saturant les réseaux sociaux de désinformation liée à de prétendus effets catastrophiques, tels que des fuites radioactives de missiles nucléaires endommagés stockés dans ces bases. On peut conclure que dans l’algorithme de préparation précoce de l’opération ukrainienne, la partie désinformation était l’un des éléments de base.

Cependant, la question est : comment la direction de la guerre psychologique de l’armée ukrainienne a-t-elle pu apprendre, en temps réel, le succès de la frappe simultanée sur les deux bases aériennes ?

Il faut dire que les drones Tu-141 Strizh n’ont pas d’éléments de contrôle objectifs à bord pour indiquer à la station de lancement, la position dans laquelle ils se trouvent. Et si les drones avaient été abattus en cours de route vers leurs cibles, le lancement de la désinformation n’aurait eu aucun effet sur les civils russes.

La nuit, ce n’est qu’à partir du satellite qu’il est possible de savoir si l’explosion du drone s’est produite sur la cible ou ailleurs ; et non pas à partir d’un satellite civil, mais d’un satellite militaire spécialisé, équipé d’un matériel optique haute résolution en infrarouge et ultraviolet. Et l’orbite du satellite doit être synchronisée de manière à coïncider avec le moment où le drone atteint la cible. Parce que depuis la verticale de l’objectif, le satellite peut détecter et transmettre l’image de l’explosion du drone. L’Ukraine n’a pas ses propres satellites. Mais les États-Unis ont des satellites militaires capables d’exécuter de tels changements d’orbite pour mener à bien une série de missions.

« Nous n’encourageons pas l’Ukraine à lancer des attaques en dehors de ses frontières, et nous ne permettrons pas à l’Ukraine d’organiser des attaques au-delà des frontières », a déclaré le porte-parole du département d’État américain, Ned Price, au Guardian.  Le dignitaire semble être un homme sérieux et élégamment habillé, pas un comédien de cirque. La déclaration a été faite un jour après qu’un drone ukrainien a frappé les 2 bases aériennes de bombardement stratégique russes, situées à une distance de 600 à 750 kilomètres en profondeur dans le territoire russe. Le Kremlin peut-il encore croire Ned Price ?

Valentin Vasilescu

traduction Avic – Réseau International

voir aussi : https://politros.com/23799498-vasilesku_speshka_spetssluzhb_ukraini_raskrila_lozh_ssha_ob_atakah_na_aerodromi_rf

https://reseauinternational.net/comment-les-ukrainiens-ont-expose-les-mensonges-des-americains/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s