À Trans-en-Provence (83), l’insécurité explose depuis l’implantation d’un centre pour migrants mineurs ; colère des habitants : “Il y a eu des agressions de riverains, des vols dans les commerces… On a peur pour nos enfants”

Des habitants appellent les autorités à trouver des solutions concrètes pour éviter que de nouvelles agressions se produisent dans la commune.

La quiétude n’est plus au rendez-vous à Trans-en-Provence. Depuis l’installation d’un centre d’accueil pour mineurs isolés en avril dernier, les habitants de cette commune du Var dénoncent des incivilités.

“On a commencé à voir des jeunes, […] après il y a eu des agressions physiques de riverains, après des vols dans les commerces alentours”, a décrit l’un d’entre eux au micro de BFM Toulon Var.

Même constat pour Fabien Clapiers, un voisin du centre d’accueil, qui assure avoir “peur pour ses enfants”. “Les éducateurs nous ont dit qu’il avaient peur de ces jeunes” a-t-il aussi rapporté.

Lire la suite ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s