La France en berne

drapeau.jpg

Yves Thréard

Décidément, on n’arrête pas le progrès! Cette formule pleine d’ironie va comme un gant à notre époque. Qui aurait cru qu’au XXIe siècle la France serait mise à l’arrêt par une pandémie puis plongée dans le noir, faute d’énergie ? C’est pourtant la réalité. On croyait avoir le meilleur système de santé au monde et on a vu qu’il pouvait être vite débordé. On pensait aussi que notre indépendance électrique était garantie grâce à notre industrie nucléaire et on se rend compte qu’il n’en est rien.

À l’instar d’un pays pauvre, la sixième puissance économique mondiale a manqué de masques et s’apprête désormais à vivre au rythme des coupures de courant. S’il fait très froid cet hiver, il faut s’attendre à de- voir se passer d’école, de trains, de téléphone pendant quelques heures… Sans parler, bien sûr, de la lumière et du chauffage. Pour faire face, le port du col roulé et de la doudoune est recommandé par les autorités. La probabilité est telle que les préfets viennent de recevoir une circulaire de la première ministre pour leur donner le mode d’emploi des rationnements. Très actifs lors de la crise sanitaire, les cabinets de conseil ont-ils été sollicités pour gérer notre misère énergétique et nous préparer à un Noël austère ?

Cette pénurie qui se profile est révoltante. Elle en dit beaucoup sur l’état de notre st pays. Ses causes ne sont qu’en partie dues  aux tensions nées de la guerre en Ukraine.  Elles sont aussi, et surtout, à chercher dans les politiques menées par nos gouvernements successifs. Depuis des années, la production électrique française est la cible d’un sabotage planifié. Sous la pression intimidante d’un écologisme de combat et pour des raisons bassement électoralistes, notre appareil nucléaire, à la pointe du progrès dans les années 1980, a été négligé. Résultat, seule la moitié de notre cinquantaine de réacteurs fonctionne à ce jour. On ne forme plus d’ins génieurs pour les entretenir et on s’approvisionne, à prix fort, chez nos voisins. La e France est en berne : cette crise énergétique  en apporte une nouvelle preuve.

Figaro 2/12/2022

http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2022/12/02/la-france-en-berne-6414966.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s