Valérie Pécresse visée par une enquête du Parquet national financier pour ses liens avec l’entreprise Alstom

thumb_21527_article_sliderBig.jpg

La justice a ouvert une enquête pour « prise illégale d’intérêts » à l’encontre du président de la région Île-de-France Valérie Pécresse.

Des élus ont signalé à plusieurs reprises des stock-options détenus par Valérie Pécresse chez Alstom tout en présidant l’autorité de transports Île-de-France Mobilités. 

Les élus écologistes IDFM avaient annoncé saisir la justice en février 2022, lorsque le président de la région Île-de-France était candidat à l’élection présidentielle. Anne Hidalgo, maire PS de Paris et David Belliard, adjoint EELV à la mairie de Paris avaient déclaré « penser » que Valérie Pécresse avait commis depuis son élection fin 2015 « une infraction de prise illégale d’intérêts ».

Jérôme Pécresse travaillait chez Alstom jusqu’au rachat des activités énergie du groupe par General Electric en novembre 2015. Un mois après, Valérie Pécresse était élue à la tête de la région et créait rapidement, selon Blast, une fiducie, montage aussi connu sous le terme anglo-saxon de trust, pour qu’une banque gère ce portefeuille d’actions à leur place. Depuis, IDFM a commandé près de 2,4 milliards d’euros de matériel roulant à Alstom, selon les élus écologistes.

https://tvl.fr/actus/valerie-pecresse-visee-par-une-enquete-du-parquet-national-financier-pour-ses-liens-avec-l-entreprise-alstom

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s