Non être de gauche ne veut pas dire qu’il faut protéger les « squatteurs » !

SDF-tente.png

« Plutôt qu’aux locataires et squatteurs, attaquez-vous à la crise du logement !

Une proposition de loi « visant à protéger les logements contre l’occupation illicite » sera débattue à la fin du mois de novembre. Elle pénalise en réalité les mal-logés, s’alarment des associations.

Chaque soir, le 115 refuse un hébergement à plus de 6 000 personnes, dont 1 700 enfants.

Etre pauvre ou mal logé n’est pas un crime ! Programmée pour la fin du mois de novembre, une proposition de loi envisage pourtant de durcir comme jamais la pénalisation des personnes « squattant » un logement ou un immeuble vacant, mais aussi les locataires en difficulté et menacés d’expulsion… »

C’est ainsi que commence cet article de Libération pétri de bons sentiments totalement stériles.

Liberation-loi-squateurs-400x316.jpg

Non.

Non.

Et encore non.

Etre de gauche ce n’est pas, et ce ne doit pas être d’accepter l’inacceptable, et de tolérer l’intolérable. Etre de gauche ce n’est pas accepter la chienlit dans les rues où les femmes se font violer. Le droit à la sécurité physique est fondamentale pour avoir un pays développé. Etre méchant avec les méchants et gentils avec les gentils, est une bonne formule même si elle semble naïve. Je préfère le fait de dire que les brigands sont des brigands et qu’il faut les traiter comme tel, mais l’idée est essentiellement la même.

Etre de gauche ce n’est pas et ce ne doit pas être d’accepter que le droit à la propriété soit bafoué en permanence. Le squat est un vol comme un autre. L’occupation d’un logement sans payer son loyer également. Si vous volez 500 euros à quelqu’un en billets, ou en bijoux, ce sera un vol. Voler chaque mois pendant 2 ans (durée moyenne d’une procédure d’expulsion) un propriétaire de 500 euros, soit 10 000 euros, là, ce serait bien !

Non dans tous les cas un vol est un vol.

On peut éventuellement discuter du fait qu’il puisse s’agir de famille, ou encore de danger de mettre les gens dehors en plein froid… ce qui a donné la trêve hivernale.

On peut et on doit également parler de la protection des locataires qui est excessive et pousse à l’indélicatesse et donc ébranle le marché immobilier. On peut également dire qu’il n’appartient pas à l’Etat ou aux bonnes âmes de faire la générosité avec les sous des propriétaires (qui doivent le plus souvent rembourser des crédits, ou attendent les maigres loyers pour financer un complément de retraite) car les propriétaires sont déjà totalement massacrés fiscalement.

Les trêves hivernales devraient donc être financées non pas par les propriétaires, mais bien par… la collectivité dans le cadre du DALO, le droit opposable au logement.

Enfin, si l’on peut tous comprendre que l’on puisse avoir une passe difficile, (ce n’est encore pas au bailleur de faire l’assistanat, ni d’apporter les repas, alors pourquoi devrait-il fournir le gîte gratuitement ?), il y a une énorme différence entre ne pas payer son loyer et dégrader son logement.

Tout « dégradeur » devrait-être inscrit sur un fichier national et pour 10 ans. De quoi mettre un peu de plomb dans la tête de ceux qui en manquent cruellement.

On peutêtre pauvre.

Etre pauvre n’excuse en aucun cas un acte de malveillance, et ce serait une injure à tous nos concitoyens modestes qui se comportent toujours dignement et honnêtement.

Non, être de gauche ce n’est ni le droit à la paresse, ni le droit à la chienlit.

Ca suffit maintenant.

Quant à la crise du logement, ce n’est pas en interdisant « les passoires » de la location que l’on va régler le problème. Mieux vaut un mauvais toit qu’une bonne tente.

Ce n’est pas en surprotégeant les locataires que l’on fera un choc d’offre en remettant les logements vacants sur le marché.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur http://www.insolentiae.com. »

https://insolentiae.com/non-etre-de-gauche-ne-veut-pas-dire-quil-faut-proteger-les-squatteurs/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s