Harcelé par les écolos-gauchistes, le groupe Le Duff (Bridor, Brioche dorée, Del Arte…) prévoit finalement de délocaliser sa production prévue à Rennes (500 emplois) aux États-Unis, au Portugal et en Allemagne.

Construire une usine de viennoiseries en Ille-et Vilaine? C’est mission impossible pour Bridor, à cause d’opposants écologistes et d’activistes d’ultragauche. Le projet coche pourtant toutes les cases: réindustrialisation de la France, création d’emplois et exportation d’un savoir-faire français. Las. Malgré la promesse de 500 créations de postes et 250 millions d’euros d’investissement, il est menacé.

«J’aimerais investir en Bretagne mais je ne le peux pas, Louis Le Duff, cofondateur du groupe Le Duff (Bridor, Brioche dorée, Del Arte…). Mais face à des opposants au projet, je ne peux pas encore attendre dix ans sans rien faire. Pour accélérer la production, j’ai dû investir à l’étranger.» L’entrepreneur breton est d’autant plus consterné qu’après trois ans de procédures administratives, Bridor a obtenu cet été l’autorisation environnementale du préfet, et que la commune avait délivré le permis de construire. […]

Le Figaro

https://www.fdesouche.com/2022/11/10/bridor-harcele-par-les-ecolo-gauchistes-le-fabriquant-breton-de-viennoiseries-est-contraint-de-mettre-son-usine-a-letranger-alors-quil-avait-deja-obtenu-autorisation-environnementale-et-permis-d/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s