Trois SMIC pour le prix d’un : le quart d’heure de célébrité du ministre des Solidarités

« Oh la boulette ! » Qui ne se souvient de François Pignon, interprété par le regretté Jacques Villeret, dans Le Dîner de cons ? Hélas, nous ne sommes pas au cinéma mais bien à l’Assemblée nationale, et c’est le ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées Jean-Christophe Combe qui, dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFS), vient exposer le projet gouvernemental pour la petite enfance. Et, donc, la question de la rémunération des assistantes maternelles dont la France manque cruellement.

Évidemment soupçonné par la gauche de ne pas en faire assez, le ministre prend les devants : « Une assistante maternelle, elle gagne en moyenne un SMIC par enfant gardé. En général, elle en garde trois », explique Combe, laissant entendre qu’elle atteindrait la barre des 4.000 euros nets par mois… Le tollé qui monte immédiatement du groupe  ne le démonte pas : le ministre martèle « Trois SMIC ! Trois SMIC en moyenne ! Oui, monsieur ! Effectivement ! »

Consternation sur les bancs de ses collègues ministres, dont certains ont tout de même gardé quelques connexions avec le réel et qui tentent tout – mais avec un succès tardif – pour attirer son attention tandis que Sébastien Chenu, député  et président de séance, tente de ramener le calme dans l’Hémicycle.

Ouf ! Le ministre a enfin compris et se reprend : « Un tiers de SMIC fois trois en moyenne, donc ça fait un SMIC, effectivement, pardon. »

Bien sûr, les réseaux sociaux montent l’affaire en mayonnaise, permettant à Jean-Christophe Combe de connaître le quart d’heure de célébrité qu’Andy Warhol prédisait pour tous, car les politiques mitraillent : « Comment peut-on être aussi éloigné de la réalité d’une profession dont son ministère à la charge ? », tweete Hélène Laporte, vice-présidente  de l’Assemblée nationale. « Un ministre qui connaît son sujet : 4.000 euros pour une assistante maternelle ! Qu’on l’envoie en stage s’occuper des bambins pendant un mois et on verra », réagit François Ruffin, député  de la Somme.

Au point que Jean-Christophe Combe finit par publier un communiqué de repentance : « Je ne suis pas « déconnecté », je me suis trompé et je l’admets humblement. »

Si on se souvient du sort de son prédécesseur à ce poste Damien Abad, on se dit que ce ministère a dû être bâti sur un ancien cimetière indien, autrement dit qu’il doit traîner une certaine malédiction…

Richard Hanlet

https://www.bvoltaire.fr/trois-smic-pour-le-prix-dun-le-quart-dheure-de-celebrite-du-ministre-des-solidarites/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s