Dirigeants incompétents pour peuples débiles: l’exception occidentale

1civer.0.jpg

par Nicolas Bonnal

Un article de Ria.ru soulignait que le danger occidental (l’occident menace le monde, la paix dans le monde, et via l’écologie et le Reset la survie de ses propres populations) ne prenait pas sa source tant dans les faucons occidentaux, ou chez les néocons si bien nommés, que dans les dirigeants incompétents de ces pays occidentaux. Cet article écrit par une femme soulignait l’incompétence et la dégradation du personnel politique y compris féminin qui aujourd’hui tient partout ou presque les rênes du pouvoir : la mort (de rire) au Truss (comme j’ai écrit un bon livre sur Hitchcock et les femmes je me permets ce mauvais  jeu de mots) passée, on attend la prochaine folie de Mère Ursula, qui ruine le continent avec sa guerre, son vaccin, sa russophobie, son écologisme, son germanisme et sa guerre qu’on espère interminable.

L’exceptionnelle incompétence des femmes et des hommes politiques en Europe occidentale (l’Europe de l’Est avec son héritage communiste semble un peu plus sérieuse) va pouvoir se manifester avec Meloni qui telle une Marine Le Pen fera ce qu’elle pourra pour se faire bien voir par les hautes autorités morales et humanitaires et bien sûr par les marchés financiers qui bien que brinquebalants imposent ce que nous devons faire et penser pour disparaître. Vive BlackRock et l’Otan…

Grand remplacement, grand reset, féminisation et castration, neuropuçage, crétinisation et désindustrialisation tout y passera pour faire plaisir au néanderthalien Schwab qui perdu dans son bunker de Davos rêve de créer avec son troupeau de nonagénaires perturbés un monde déglingué, asexué et taré. On y est arrivé presque sans lui remarquez.

Il faut bien reconnaître en effet que les peuples occidentaux  sont devenus débiles : la télé, la presse (elle est intolérable la presse, elle est insupportable, il semble qu’il n’y ait qu’un seul journal en occident, torchon multifacettes qui est décliné et imposé partout dans les poubelles de nos cerveaux), l’éducation, l’université, tout concourt à achever cette société euro-américaine qui n’est plus décadente au sens d’Aron (voir son plaidoyer) mais carrément dégénérée et en attente ardente d’être liquidée. Le reste du monde (Afrique, Asie, islam, etc.) devrait y échapper. On sent du reste le dégoût que le monde à Biden et Leyen inspirent partout maintenant.

https://www.youtube.com/watch?v=Lm4wdmeRhzQ

En une ou deux générations donc (vive la conquête du cool de Thomas Frank et la fin de l’étalon-or de Nixon), l’Occident s’est désindustrialisé, couvert de dettes, féminisé, métissé, fascisé, bloqué (au sens de la société bloquée de Crozier, mais cette fois vraiment), et tout cela sans coup férir ; comme dit Jonah Goldberg dans son si bon livre le fascisme libéral s’est imposé partout, surtout à droite. La masse des neuneus a suivi le mouvement, de l’extrême-droite à l’extrême-gauche. Ce processus de crétinisation moderne des populations avait été dénoncé par Céline puis par Debord et des  italiens comme l’historien de l’économie Cipolla ou le brillant duo Fruttero-Lucentini. J’ajoute que plus on avance moins on trouve de gens pour le dénoncer : les mécontents comme nous deviennent une poignée destinée à disparaître sous les huées. Philippe Muray est mort il y a quinze ans et le niveau de la classe intello-médiatique est devenu tellement taré (en France cela relève à mon sens de l’épouvante) qu’on ne peut plus évoquer ces problèmes. La population perdue sur ses plateformes numériques et rendue vile et débile à outrance ne se rend plus compte de ce qui lui arrive. Je sais, j’exagère.

On peut donc imposer guerre, pénurie, reset, changement de sexe, et toute la masse ou presque sera contente. Si le mouvement s’est accéléré à cause de l’informatique et la mondialisation US depuis les années 90 (lisez Bauman), on pourra trouver ses sources avant : voyez John Glubb dont j’ai déjà parlé, ou Stefan Zweig qui dénonce l’américanisation et l’uniformisation par le bas dans un merveilleux petit essai publié dans les années 1920. Car le processus est séculaire comme toujours : pensez à ce que dit Ortega Y Gasset du citoyen « tonto » (on traduit ?) du bas-empire romain.

L’écroulement matériel va arriver bientôt, cet hiver peut-être : ce sera un grand moment de Schadenfreude. Et retirons-nous l’idée que nous sommes victimes d’un complot. Nous sommes victimes de notre nullité humaine et collective. Dans maint désastre les vrais coupables ce sont les victimes.

https://www.youtube.com/watch?v=CEHxpr2l5zo&t=4s

Sources :

https://ria.ru/20221021/nekompetentnost-1825491725.html

https://strategika.fr/2021/06/12/a-la-lumiere-du-covid-st…

https://www.dedefensa.org/article/ortega-y-gasset-et-la-m…

https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/10/06/sir-john-glu…

http://euro-synergies.hautetfort.com/archive/2022/10/22/dirigeants-incompetents-pour-peuples-debiles-l-exception-occidentale.html

Une réflexion sur “Dirigeants incompétents pour peuples débiles: l’exception occidentale

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s