Energie et effondrement industriel. Macron tenu en échec par l’Allemagne !

par  | 18 Oct 2022 |

Il n’est pas content notre Manu.

Il commence à comprendre à quel point l’Allemagne est en train de nous couillonner et ce n’est pas possible de l’accepter.

Pourquoi ?

Parce que ce n’est pas possible.

Il n’est pas possible d’accepter d’être mis à mort économiquement par une règle sur la fixation des prix de l’énergie en Europe sur laquelle l’Allemagne ne veut pas revenir. Pourquoi ?

Parce que la France possède l’électricité la moins chère d’Europe, et si nous vendons notre électricité par rapport à ce qu’elle nous coûte réellement, alors les grosses industries de la Ruhr pourraient avoir une furieuse envie de venir s’installer en France !

Du coup l’Allemagne qui a nettement plus de marge budgétaire que nous décide d’aider par le déficit et la dette, ce que nous ne pouvons pas faire.

Olaf joue donc un tour de con à Manu.

Et là mon Manu, faut dire tchao à Olaf.

Dans le langage policé des relations franco-allemande cela donne :

Emmanuel Macron appelle Berlin à la solidarité européenne face à la flambée de l’énergie

Dans la France profonde des greniers normands et les pieds dans la fiente de poules, cela donne que Manu est fâché tout rouge et qu’il a envie de foutre une bonne baffe à Olaf.

« Alors que le plan allemand massif d’aide aux ménages et particuliers inquiète les pays européens, Emmanuel Macron a appelé dimanche 16 octobre l’Allemagne à la « solidarité » européenne face à l’envolée des prix de l’énergie, mettant en garde contre les « distorsions » de concurrence.

« Nous ne pouvons pas nous en tenir à des politiques nationales car cela crée des distorsions au sein du continent européen », a-t-il déclaré dans une interview au quotidien français Les Échos de lundi. « Notre Europe, comme lors de la crise Covid, est à un moment de vérité (…) Nous devons agir avec unité et solidarité », a-t-il plaidé.

Le gouvernement d’Olaf Scholz, accusé de faire cavalier seul avec son plan de soutien à 200 milliards d’euros pour protéger ses ménages et entreprises, est sous la pression de plusieurs partenaires de l’UE pour accepter plus de solidarité financière.

« L’Allemagne est à un moment de changement de modèle dont il ne faut pas sous-estimer le caractère déstabilisateur », a concédé Emmanuel Macron. « Mais si on veut être cohérents, ce ne sont pas des stratégies nationales qu’il faut adopter mais une stratégie européenne », a-t-il insisté.

Et oui mon Manu !

Là tu es en train de te rendre compte comme on dit chez moi de manière fort triviale qu’on se la fait bien mettre par le père Olaf.

Mais rassurez-vous mes braves amis « le chef de l’État s’est dit toutefois confiant dans la force du couple franco-allemand et dans notre capacité ensemble à porter une stratégie ambitieuse ».

Hahahahahahahahahahahahaha.

Bon ben quand Manu nous dit un truc, il se passe l’inverse, alors…

Vas-y Manu, met lui une baffe à Olaf, et sors nous vite du système européen de fixation des prix, et dans ce cas, je suis même prêt à me serrer la ceinture pour partager notre bonne électricité avec nos voisins allemands, mais pas si leur politique consiste à nous couillonner.

Charles SANNAT

Source Orange Actu ici

https://by-jipp.blogspot.com/2022/10/energie-et-effondrement-industriel.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s