Guerre d’Ukraine – Jours 224-227- Le pont de Crimée a été remis en service après moins d’une journée d’interruption

Au soir du 8 octobre, la circulation automobile et ferroviaire reprend sur le pont de Kertch

Le trafic a repris sur le pont de Crimée – un nouveau commandant en chef pour les troupes russes sur le front d’Ukraine – chronique de la bataille d’Ukraine – Le plan de paix d’Elon Musk -un texte passionnant de « Big Serge » sur le contexte de la mobilisation russe – M.K. Bhadrakumar annonce la fin de l’Union Européenne – Michael Hudson explique que le « bancor » de Keynes sera réalisé par les BRICS.

Mise à jour au soir du 8 octobre sur le pont de Kertch par le canal Telegram Actualités Internationales et françaises

Le camion qui a explosé sur le pont de Crimée avait été inspecté par la police sans qu’elle ne détecte d’explosifs. Le camion n’était pas passé dans les détecteurs et les rayons X. Le camion transportait de l’engrais, ce qui est en lui-même un explosif, donc un moyen parfait pour cacher l’arme du crime.
L’enquête se poursuit : le chauffeur du camion avait reçu l’ordre de transporter des engrais à destination de la Crimée, ce qui signifie qu’il est très possible qu’il n’était pas informé qu’il faisait partie du vecteur de l’attaque.

[Exit le kamikaze bandériste : cela rend le danger de ce conflit un peu moins grave.]

Les autorités russes mettent en place une surveillance accrue des ponts de Kertch, du réseau électrique et du gazoduc alimentant la presqu’île.

Le premier train de fret transportant une cargaison lourde est passé sur la voie ferrée intacte entre 19h30 et 20h locale, en avance sur ce qui était prévu (20h-20h30).

Tous les touristes en Crimée se voient offrir une nuitée d’hôtel gratuite payée par la province criméenne.

Il semble évident que l’objectif principal des occidentalo-kiéviens a été manqué : l’explosion devait avoir lieu sur l’arche du pont, ce qui aurait pu provoquer des dégâts beaucoup plus longs à réparer.

Un nouveau commandant en chef pour les unités russes engagées dans la guerre d’Ukraine

Cette semaine, l’annonce de la promotion de Kadyrov au grade de “colonel général” (équivalent de général de corps d’armée), avait fait penser qu’il fallait prendre au sérieux l’idée d’un remaniement du commandement de la campagne d’Ukraine. Kadyrov avait, en effet vertement critiqué le commandement pour l’échec de Krasni Liman. Cela confirmait l’analyse que nous avions proposée d’un remaniement imminent

De fait, le général Sergei Sourovikine  passe du commandement du front sud à celui de toute l’opération militaire.  Il a été le commandant du groupe d’intervention de l’armée russe en Syrie. 

Lire la suite ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s