Quand un député courageux se fait scandaleusement couper le micro…

Quand un député courageux se fait scandaleusement couper le micro…

Cet article est une tribune libre, non rédigée par la rédaction du Salon beige. Si vous souhaitez, vous aussi, publier une tribune libre, vous pouvez le faire en cliquant sur « Proposer un article » en haut de la page.

En ripoublique, tu peux tout dire, sauf la vérité.

En république hexagonale («hexagonale», car dire république «française», serait insulter nos ancêtres…), le président a le droit de faire la promotion du mariage de déconstruction « contre nature » auprès des enfants dans une école de la république.

En république hexagonale, les lesbiennes ont le droit, sans être censurées, de conseiller l’élimination de tous les hommes sur terre.

Elles ont aussi le droit d’insinuer que tout être humain de sexe masculin est nécessairement un porc qui viole les femmes.

En république hexagonale, nous avons le droit de refaire l’histoire et de piétiner l’honneur de la France en insinuant que la France aurait été pro nazie, oubliant au passage, non seulement tous ces résistants morts pour la patrie mais aussi que le pays était alors occupé…

En république hexagonale, un ministre peut en toute impunité inviter (d’une façon à peine voilée) au meurtre des catholiques. Rappelons-nous la phrase de Vincent Peillon: «Tant qu’il y aura des catholiques, la France ne pourra pas être un pays libre». Soit dit en passant, il faut remonter au troisième Reich allemand pour entendre un ministre tenir de tels propos (à l’époque il s’agissait de Goebbels et c’était dirigé, certes, non pas contre les catholiques mais contre les Juifs. On connait la suite…).

Mais en république hexagonale, en revanche, un député courageux qui dénonce les cumuls de salaire et de retraite odieux d’un ancien ministre, lui, sera immédiatement réduit au silence en se faisant couper le micro par la politicienne d’origine arabo-algérienne de service, Madame Fadila Khattabi.

Ainsi, comme nous le voyons dans ce bref extrait, le député Frédéric Mathieu, alors qu’il intervenait dans le cadre de la Commission des affaires sociales à l’Assemblée nationale, se fait scandaleusement couper le micro (et le plus grave, c’est que personne ne semble s’en offusquer…).

Voici le texte de son «crime» (le crime étant de dire simplement la vérité sur le cumul des retraites d’un ancien ministre, en l’occurrence, Pierre Moscovici…)

“… concernant votre cumul retraite-indemnités, représentant 14 500 € de rétribution, 2 700 € de retraite de député, 600 € de retraite de député européen, 8 500 € liés à votre ancien mandat, à la Commission européenne, un total de 26 300 € par mois, soit 14 fois le salaire médian, qui est d’environ 1 790 € par mois…”.

https://www.lesalonbeige.fr/quand-un-depute-courageux-se-fait-scandaleusement-couper-le-micro/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s