Une Europe totalement soumise aux États-Unis

marek-studzinski-R-kZS-y11n4-unsplash-scaled.jpg

Markku Siira

Source: https://markkusiira.com/2022/09/29/yhdysvalloille-alistunut-eurooppa/

Les États-Unis, aux abois, sont prêts à détruire les derniers vestiges de souveraineté de leurs alliés – principalement européens. Même l’Union européenne, autrefois fondée avec le soutien des Américains, est désormais un rival de l’hégémon paranoïaque, un rival qui doit être affaibli.

Bien sûr, la soumission honteuse des gouvernements européens aux ordres de Washington tente toujours d’être camouflée derrière la proclamation d’un « partenariat transatlantique ». Ce n’est pas seulement le cas des fervents gouvernements pro-occidentaux des petits États baltes, perpétuellement traumatisés, que sont l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie. L’Allemagne, la France, l’Italie et l’Espagne, elles aussi, ont eu tendance à entonner le mantra invraisemblable de « l’unité occidentale ».

Même l’explosion des gazoducs Nord Stream n’a pas fait apparaître dans l’opinion publique des politiciens ou des experts qui oseraient remettre en question les actions américaines qui s’apparentent à du terrorisme d’État. La destruction des gazoducs donne aux entreprises américaines un avantage concurrentiel écrasant, mais malgré cela, des commentaires absurdes tels que « il est difficile d’imaginer autre chose que cela relève de la Russie » sont émis en Finlande aussi.

Cette triste tendance n’est pas passée inaperçue chez Vladimir Poutine, qui a déclaré en juin dernier que « si un pays ou un groupe de pays n’est pas capable de prendre des décisions indépendantes, cela signifie qu’il est déjà, dans une certaine mesure, une colonie, et les colonies n’ont historiquement aucun avenir et aucune chance de survivre à une lutte géopolitique féroce ».

Comment comprendre que les gouvernements des pays de l’euro soient prêts à transformer leurs pays en champs de bataille et leurs citoyens en chair à canon dans une guerre qui n’est pas la leur mais celle des États-Unis contre la Russie ? La plupart des chefs d’État, des politiciens et des bureaucrates semblent s’être vendus à l’hegemon pour renforcer le pouvoir du dollar.

La belligérance américaine ne prendra pas fin avec la chute de la Russie, mais sera suivie par un état de guerre contre la Chine. Alors que l’hégémonisme est poursuivi jusqu’au bout, il est nécessaire de cesser de prétendre à la souveraineté nationale en Europe et de détruire par ailleurs toute prétention à l’indépendance en Amérique latine et en Asie.

La doctrine Wolfowitz est manifestement toujours en vigueur, et l’administration Biden la met en pratique. La ligne directrice de la politique étrangère américaine consiste toujours à repousser l’avancée des challengeurs et à tenter de maintenir sa position d’unique superpuissance mondiale. Le démantèlement des gazoducs Nord Stream semble également une manœuvre visant à démontrer la domination des États-Unis sur la Russie.

Bien sûr, le sinistre plan à long terme de Washington a déjà été révélé à quiconque a pris la peine d’examiner la situation de manière plus critique. L’objectif est de détruire la Russie et de créer une poignée d’États clients dans sa vaste zone géographique, qui serait également utilisée pour attaquer la Chine.

Pour paraphraser Sauli Niinistö, on pourrait dire que « le masque de la démocratie a été enlevé et que le visage du totalitarisme occidental est visible ». Aujourd’hui, même en Finlande, l’unanimité et la victimisation sont de mise, et l’intrigue de l’opération psychologique est assez simple : la Russie est le méchant hors-la-loi, l’Ukraine la victime innocente et les États-Unis l’héroïne de l’histoire.

Les politiques autodestructrices des pays européens sont totalement contraires aux intérêts des citoyens, mais les pouvoirs en place ne semblent pas s’en soucier. Nous sommes passés des affres de l’ère de la pandémie à l’atmosphère de guerre, et avec la crise énergétique, nous avons peur d’un hiver glacial. Est-ce ainsi que nous vivons le rêve américain dans une Finlande de l’OTAN qui s’appauvrit ?

http://euro-synergies.hautetfort.com/archive/2022/10/04/une-europe-totalement-soumise-aux-etats-unis.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s