L’objectif de la guerre en Ukraine, selon le journal RAND: affaiblir l’Allemagne pour renforcer les Etats-Unis

d36b370_460089318-aquindo-allemagne-puissance-ambivalente.jpeg

Alfredo Jalife Rahme

Source: https://noticiasholisticas.com.ar/guerra-en-ucrania-debilitar-a-alemania-para-fortalecer-a-eeuu-segun-documento-de-rand-por-alfredo-jalife-rahme/

La défaite du « centre-gauche » en Suède et la montée de son centre-droit ont amené la démission du premier ministre Andersson, une vulgaire soubrette de l’OTAN. La tendance des élections en Europe est au populisme, selon le livre National Populism : the rebellion against liberal democracy, oeuvre de deux universitaires britanniques, Roger Eatwell et Matthew Goodwin (https://amzn.to/3dyGw5h). Dans ce contexte, le portail scandinave New Dagbladet expose un « document choquant »: « Comment les États-Unis ont planifié la guerre et la crise énergétique en Europe (https://bit.ly/3xzEM2H) », selon un prétendu « document confidentiel » divulgué par l’influent groupe de réflexion militariste, auteur régulier de scénarios de guerre, Rand : « Affaiblir l’Allemagne, renforcer les États-Unis » (25/1/22), un mois avant l’opération militaire spéciale de la Russie (Poutine dixit) en Ukraine.

Rand affirme que « l’état actuel de l’économie américaine ne suggère pas qu’elle puisse fonctionner sans le soutien financier et matériel de sources extérieures (https://bit.ly/3qRXZIX) ». Elle juge qu' »il y a un besoin urgent de ressources à injecter dans l’économie nationale (américaine), en particulier à partir du système bancaire » et que « seuls les pays européens liés par des engagements envers l’OTAN et envers l’Union européenne (UE) seront en mesure de les fournir », alors que « leur plus grand obstacle est l’indépendance croissante de l’Allemagne » : « on peut s’attendre à un flux croissant de ressources de l’Europe vers les États-Unis, si l’Allemagne commence à connaître une crise économique contrôlée », de sorte que « couper l’approvisionnement en énergie bon marché de la Russie pourrait bien créer une crise systémique qui serait dévastatrice pour l’économie allemande et indirectement pour l’ensemble de l’UE ».

Selon Rand, « la condition préalable pour que l’Allemagne succombe à ce piège est le rôle croissant des partis verts et de leur idéologie en Europe », qui sont susceptibles « d’ignorer les arguments économiques » en raison de leur dogmatisme congénital (https://bit.ly/3dBRR4y). Il souligne le « manque de professionnalisme de leurs chefs fanatiques Annalena Baerbock et Robert Habeck », alors que la « réduction des approvisionnements énergétiques russes conduirait à un épilogue désastreux pour l’industrie allemande » avec « des pertes estimées à 300 milliards d’euros, qui feraient s’effondrer toute l’économie de l’UE », avec l’effondrement de l’euro, dont les Etats-Unis bénéficieraient avec une « réorientation logistique des flux allant jusqu’à 9000 milliards de dollars ».

Neuf mois après le « document confidentiel » de Rand, la plupart de ses prévisions se vérifient à la lettre.

Le New Dagbladet résume la « crise énergétique en Europe qui a été planifiée par les États-Unis » et souligne que le document « reconnaît que la politique étrangère agressive en Ukraine fera pression sur la Russie pour qu’elle intervienne militairement », car « il a l’intention d’introduire un paquet de sanctions préparé de longue date ». Parallèlement au flux redirigé de 9000 milliards de dollars de capitaux vers les États-Unis, « les jeunes Européens hautement qualifiés seront contraints d’émigrer ». Où aller? Aux États-Unis? Qui implosent entre démocrates et trumpiens ?

Le New Dagbladet résume la pensée stratégique de Rand, dont « l’objectif principal est de diviser l’Europe – en particulier l’Allemagne et la Russie – et de détruire l’économie européenne en amenant les idiots utiles politiques (sic) à arrêter les approvisionnements énergétiques russes sur le continent ». Actualisation de l’axiome de Mackinder de 1904 !

Ni Rand ni le New Dagbladet ne commentent le fait que l’UE sera obligée d’acheter du gaz liquéfié (GNL) aux États-Unis, issu de la fracturation du schiste, qui est 40 % plus cher que le gaz naturel russe fourni jusqu’il y a peu de temps par des contrats à long terme. Quant au cours du GNL sur les marchés européens d’Allemagne/Pays-Bas/Grande-Bretagne/Autriche, le cours de ses actions a augmenté jusqu’à 1000 %, selon William Engdahl, politologue allemand de l’université de Princeton, qui déplore le « suicide allemand et européen » (https://bit.ly/3xGqxsN) ».

On peut maintenant comprendre pourquoi l’Iran et la Chine affirment que les États-Unis sont les grands gagnants de la guerre en Ukraine.

http://alfredojalife.com

Facebook : AlfredoJalife

Vk : alfredojalifeoficial

Télégramme : https://t.me/AJalife

https://www.youtube.com/channel/UClfxfOThZDPL_c0Ld7psDsw?view_as=subscriber

http://euro-synergies.hautetfort.com/archive/2022/09/27/l-objectif-de-la-guerre-en-ukraine-selon-le-journal-rand-affaiblir-l-allema.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s