Le phénomène des incendies d’usines agro-alimentaires a commencé aussi en France

Source ©  Pierre Jovanovic via L’Échelle de Jacob

Les médias français sont devenus la honte absolue de ce que l’on appelle « journalisme ». Depuis le mois de janvier 2022 pratiquement 100 usines agro-alimentaires sont parties en fumée et, je le précise, que dans ce secteur ! Que 2 brûlent éventuellement, on va appeler cela une série noire, mais que 100 brûlent, là c’est une organisation qui a été spécialement mise en place pour empêcher des dizaines et des dizaines de millions de nourriture d’arriver dans le circuit de distribution.
Dans une interview, la semaine passée, avec les Mousquetaires de l’Info j’ai même annoncé que cela commencera en France à la rentrée.

Erreur !
Ça commencé le jour même de l’interview en Bretagne : « Un bâtiment d’élevage de 1.000 m² situé à Pannecé, en Loire-Atlantique, s’est complètement embrasé. Quelque 8.000 poussins sont morts vendredi dans l’incendie, selon les pompiers. Le bâtiment était complètement embrasé à l’arrivée des secours, peu après 7h00. Le feu a été éteint à l’aide de trois lances à eau et d’un canon à mousse. ».

Donc ça veut dire que le feu s’est déclaré (ou y a été mis…) vers 5h, et bien sûr personne pour s’en rendre compte, tout le monde dormant, lire ici Sud Ouest pour le croire, merci à notre lecteur Biper.

Les officiels Suisses, eux, ont compris ce qui se passe avec toutes ces usines agro-alimentaires qui crament, et commencent à se poser des questions : arriveront-ils à nourrir la population, voyez Reuters ici.

Pendant ce temps, aux US, l’opération continue : le 14 juin 22 « Over 10,000 head of cattle have reportedly died in the recent Kansas heat wave », le 23 juin dernier c’est une nouvelle usine qui a décidé de fermer brutalement ses portes, comme si une menace pesait sur ses activités : « George’s Poultry and Prepared Foods announced it will close one of its food processing plants in Campbell County, Tennessee. The reason for the closure was not disclosed and has caught local officials by surprise. Campbell County Mayor E.L. Morton told local news WVLT that he’s trying to keep the plant open to save hundreds of jobs » lire ici WVLT.tv

Tous les journalistes qui ont suivi les débats de Davos, organisés par Klaus Schwab, ont été sidérés par le fait que le Forum veut aussi décider de ce que les populations vont manger, parce que les vaches posent un problème de carbone, en les encourageant à remplacer la viande par des tranches de cactus, des algues, des insectes, et des steaks au soja.

Bref, sachez cette « opération » de sabotage va effectivement se répandre.

Et, ATTENTION, ces usines qui disparaissent de manière inhabituelle à un rythme effréné, ne comprennent même pas la destruction VOLONTAIRE de millions de volatiles divers et variés sous prétexte de grippe aviaire !

Dès lors, si on additionne les deux, on arrive effectivement à une chaîne alimentaire BRISÉE, dont la conséquence la plus immédiate est de faire monter les prix des usines agro-alimentaires qui sont encore debout.

Conclusion: non seulement l’hyperinflation est voulue, mais elle est encouragée. En effet, j’ai expliqué ici depuis 2008, que la seule solution qu’ont les États-Unis pour rembourser leurs trilliards (30) de dettes, consiste à déclencher une hyperinflation qui fera fondre leur dette.

Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.quotidien.com 2008-2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s