Il faut rouvrir Fessenheim, arrêter les éoliennes et virer Macron !

5edf992d53226_000_1p653o-4744342.jpeg

Marc Rousset

La centrale de Fessenheim n’a été exploitée que pendant 42 ans de 1978 à 2020. Suite à une décision stupide de Macron, pour des raisons électoralistes vis-à-vis des Khmers verts, et afin de ménager « en même temps » la chèvre et le chou, en application de la loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte (plafonnement de la production d’électricité d’origine nucléaire), les réacteurs n°1 et n°2 de la centrale de Fessenheim ont été respectivement mis à l’arrêt définitif les 22 février et 30 juin 2020. Contrairement à ce qui avait été prévu, Macron n’a même pas pris la peine d’attendre la mise en route de Flamanville !

Les opérations de démantèlement de la centrale de Fessenheim devraient commencer au plus tôt en 2025, après l’évacuation du combustible nucléaire usé. Des élus alsaciens, dès novembre 2021, ont déjà proposé de reconstruire et relancer Fessenheim. Les derniers combustibles, ce qui est tout un symbole, viennent d’être convoyés tout récemment hors de Fessenheim.

Le projet de loi du gouvernement qui sera débattu au Parlement début octobre est non seulement inacceptable, mais absolument scandaleux. Il s’agit ni plus ni moins que d’accélérer la production des énergies renouvelables, en passant outre l’avis des populations, voire certaines dispositions législatives ou administratives déjà en place, en simplifiant ou supprimant les procédures et les recours juridictionnels, afin de raccourcir les délais, d’imposer des projets aux populations locales, en essayant même parfois de les soudoyer avec des tarifs d’électricité préférentiels. La réouverture de Fessenheim n’est donc même pas envisagée par Macron, alors qu’il est pourtant question de rouvrir quelques centrales polluantes à charbon.

Selon Agnès Verdier-Molinié « Le développement massif de l’éolien annoncé par l’exécutif n’est pas une solution. Certes, il faudrait trois à quatre ans pour la remise en route de la centrale alsacienne, mais les champs d’éoliennes, eux, mettront cinq à sept ans pour sortir de terre. ». Or le temps presse, suite aux besoins croissants en France d’énergie électrique non polluante de CO2. De plus, pour produire l’équivalent de Fessenheim avec des éoliennes, il en faudrait 5 600 de plus, alors que la France n’en peut déjà plus avec ces monstres d’acier polluants, inesthétiques, non rentables et qu’elle en compte déjà 8 000 !

Lire la suite

http://synthesenationale.hautetfort.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s