La députée de gauche Sandrine Rousseau estime qu’il doit y avoir des limites à la caricature

Vu sur TVL

Causeur – Interrogée avant hier dans l’émission « Quotidien » (TMC), Sandrine Rousseau a à nouveau démontré une absence d’autodérision et des tendances à la censure politique révélatrices de cette gauche inconsciente de certains penchants totalitaires.

Le contexte : moquée par le compte parodique Sardine Ruisseau, la militante écologiste a voulu le faire interdire. Mais comme ce compte ne contrevient à aucune loi, il a non seulement été rétabli mais a gagné dans l’aventure tant d’abonnés qu’il a dépassé le nombre de personnes suivant le compte original. Une première sur Twitter ! Il faut dire qu’au vu des outrances de Sandrine Rousseau, on a parfois du mal à distinguer la parodie de la réalité tant la radicalité apparaît souvent un solvant du simple bon sens comme de l’honnêteté intellectuelle (…)

(…) Dans cet extrait de « Quotidien », on peut la voir expliquer que la caricature a ses limites. Comme elle perçoit à quel point l’auto-victimisation atteint vite ses limites, elle tente de se poser en défenseur de minorités opprimées. Elle met donc en accusation la liberté d’expression non en se basant sur le droit, mais en fonction de ses propres obsessions. Ses opinions doivent avoir force de loi. Les opinions contraires devraient donc être criminalisées.

Elle est juste en train de défendre le crime de lèse-majesté pour sa personne puis, pour se donner du crédit politique, l’étend à quelques groupes cibles: « On n’a pas le droit de se moquer des Noirs ou des LGBT ». Alors les autres, on peut ? Certaines orientations politiques ou sexuelles, certaines couleurs de peau seraient ainsi des victimes en soi, et auraient droit à une protection. Qui distingue les intouchables et la chair à canon que l’on peut railler et critiquer impunément ? Les groupes raciaux ou la pratique sexuelle déterminent-ils désormais une hiérarchie entre les hommes ? Comment détermine-t-on la place des groupes ? Peut-on condamner un Noir qui se moquerait d’un homosexuel, puisque les deux groupes sont censés être sous protection ? Et les autres ? De sales dominants qui méritent d’être cloués au pilori ?

(…) Causeur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s