Dossier Macron saisi chez Trump : le Deep State fait-il chanter notre Président ?

La perquisition du FBI au domicile de Trump n’est pas passée inaperçue, même si elle a eu lieu un 8 août. Assez rapidement, la “complosphère” a annoncé qu’un dossier secret sur Macron y avait été saisi. Et… chose curieuse, le cartel de la presse subventionnée, jusqu’à BFM, l’a également mentionné en gros titre. 

Par exemple, l’Express :

Enquête du FBI : pourquoi Trump cache-t-il un “dossier Macron” dans son coffre-fort ?

Parmi les dossiers “top secret” saisis chez Donald Trump lundi 8 août, l’un d’eux intéresse particulièrement Paris. Selon le FBI, son étiquette indique : “President of France”.

La formulation est étrange. Que de détails, soudain, sur une perquisition couverte en principe par le secret de l’instruction. D’où les medias français ont-ils donc tiré cette précision sur un dossier top secret dans le coffre-fort de Trump, avec l’étiquette “President of France” ? La réponse est dans le titre de l’Express… l’information vient du FBI…

L’étrange bavardage du FBI 

Incidemment, on se demande si l’information diffusée… par le FBI s’adresse vraiment au public français, ou si elle ne concerne pas plutôt le président Macron lui-même. Faire chanter un allié pour qu’il se tienne à carreau est une bonne vieille technique qui a démontré son efficacité. Et l’on peut penser que cette technique connaît depuis deux ou trois ans un regain de jeunesse.  

Donc, une lecture plausible de l’information de cet été est qu’elle constitue un avertissement public à Macron sur sa nécessaire loyauté… sinon…

Une gestion dure de la crise ukrainienne ?

Pour comprendre les raisons qui poussent les services américains à faire savoir au monde entier qu’ils disposent d’un dossier secret prétendument gênant sur Emmanuel Macron, il faut se plonger dans l’actualité du mois d’août. 

Ainsi, début août, la presse russe a annoncé que Vladimir Poutine rompait les communications avec Macron, le jugeant inamical. Là encore, la publicité soudain donnée à une situation en vigueur depuis deux mois donne le sentiment que la Russie a voulu “tacler” Macron et le mettre en position de vulnérabilité pour le forcer à faire des concessions. D’ailleurs, quelques jours plus tard, Macron et Poutine s’entretiendront à nouveau au téléphone. Ils décideront d’envoyer des inspecteurs à Zaporijia.

Entretemps, les Etats-Unis utilisaient le G7 pour faire une clé de bras à leurs alliés, en exigeant le retrait russe hors de la centrale de Zaporijia. Dans la pratique, cette affaire de Zaporijia angoisse les services américains, car elle montre que la Russie s’inscrit dans une logique d’occupation durable des territoires qu’elle conquiert. 

Les Américains ont-ils suspecté Macron de vouloir se désolidariser de ses alliés, sachant que Zelensky bombarde intentionnellement la centrale pour créer un cataclysme nucléaire dont les conséquences changeraient la face du conflit ?

La fin de l’abondance imposée par les Etats-Unis ?

Le 19 août, c’est-à-dire quelques jours après l’annonce du dossier secret du FBI, Emmanuel Macron livrait son importante contribution sur le prix de la liberté, que nous devions accepter de payer, selon lui, en soutenant l’Ukraine. La survenue de ce discours sombre quelques jours après l’annonce du dossier FBI est troublante. 

L’été d’Emmanuel Macron a-t-il été occupé par la recherche d’alternatives à la guerre et à son prix, alors que les innombrables mesures sur le gaz et l’électricité qui sont annoncées pourraient susciter une colère populaire ? Macron a-t-il eu la tentation de préserver la paix sociale en France en modérant son engagement en Ukraine ? en ménageant Vladimir Poutine ?

Et, ce faisant, les Américains l’ont-ils “rattrapé” par le paletot en lui faisant miroiter la publication d’informations gênantes sur sa vie privée ? Certaines rumeurs insistantes soutiennent en effet que le dossier en question contiendrait des photographies prises dans une boîte de nuit en Afrique. Il s’agit peut-être de racontars, mais ils sont plausibles. 

Pour ma part, il me semble que si ces photos existent vraiment, leur effet politique serait très incertain en cas de publication, et ne justifie pas une importante forfaiture de la part du Président. 

Il est encore trop tôt pour savoir quel jeu se trame en coulisses. Tout indique néanmoins que Biden tient ses alliés par le licol pour les forcer à soutenir une guerre absurde. 

Plus que jamais “l’allié américain” tient l’Europe sous son joug. 

https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/08/31/dossier-macron-saisi-chez-trump-le-deep-state-fait-il-chanter-notre-president/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s