Élections de mi-mandat aux États-Unis : les candidats républicains anti-Trump balayés 

C’est une victoire trumpiste qui s’est déroulée mardi 16 août, dans le Wyoming ! La candidate républicaine Liz Cheney, fille de l’ancien vice-président Dick Cheney, a perdu la primaire face à son adversaire ouvertement pro-Trump. Harriet Hageman remporte l’investiture du parti, avec 66 % des voix. Elle devient ainsi la candidate officielle du parti républicain pour les de mi-mandat dans l’État du Wyoming. Une large victoire qui inscrit encore davantage les républicains dans l’ombre de Donald Trump.

Dans le camp conservateur, cette élection s’est jouée autour de l’ancien président. D’un côté Liz Cheney, porte-voix des républicains anti-Trump, s’est promis de « tout faire » pour que l’ancien président n’accède plus jamais à la Maison-Blanche. La femme de 56 ans a fait de l’anti-trumpisme son cheval de bataille. Elle a rejoint la commission parlementaire enquêtant sur son rôle dans l’assaut du Capitole, le 6 janvier 2021, ce qui a profondément agacé l’ancien locataire de la Maison-Blanche. De l’autre côté, une femme, également : Harriet Hageman, mais soutien inconditionnel de Donald Trump. Ce dernier s’était promis de faire échouer Liz Cheney ; pari réussi. « Elle devrait avoir honte d’elle-même, de la façon dont elle a agi », a-t-il affirmé sur son réseau social, Truth Social. « Maintenant, elle peut enfin tomber dans les oubliettes de la politique. »

La suite sur BVoltaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s