Guerre d’Ukraine – Jours 159-162 – L’administration Biden n’a pas assez de la Russie à affronter. Maintenant il lui faut aussi la Chine! par Edouard Husson

« Placées aux deux extrémités de l’Europe, la France et la Russie ne se touchent point par leurs frontières, elles n’ont point de champ de bataille où elles puissent se rencontrer ; elles n’ont aucune rivalité de commerce, et les ennemis naturels de la Russie sont aussi les ennemis naturels de la France ». (François-René de Chateaubriand, Mémoires d’Outre-Tombe). On ignore souvent que Chateaubriand fut la principale source d’inspiration du Général de Gaulle en matière diplomatique. Au coeur de la vision d’une politique étrangère forgée par la monarchie et qui pût être utilisée, sans modification, par la République, il y avait la nécessité de s’entendre avec la Russie, telle que l’auteur des Mémoires d’Outre-Tombe, qui fut aussi Ministre des Affaires Etrangères sous la Restauration, l’expose. Faute d’avoir adhéré à ces « piliers de la sagesse diplomatique » française, notre actuelle diplomatie est en train d’être engloutie dans le désastre d’une guerre occidentale qui n’est pas la nôtre, au risque de voir notre pays écarté pour longtemps des affaires du monde – alors que notre géographie nous met en position idéale, sur tous les océans de la planète. Il faudra sans aucun doute du temps pour réparer les énormes erreurs de l’actuelle (absence de) stratégie française. Ce n’est pas une raison pour ne pas comprendre le monde tel qu’il change: non seulement l’évolution de la bataille d’Ukraine mais le retour à l’équilibre des puissances avec, au coeur du nouveau dispositif, la Russie et l’Eurasie.

La Bataille d’Ukraine

1er août 2022

+ selon @rybar: 

 Les forces armées russes ont frappé une installation de l’armée ukrainienne dans le village frontalier de Pavlivka dans la région de Soumi.

 L’artillerie et les missiles russes ont frappé des cibles à Kharkov, Merefa et dans les villes de la ligne de contact.

 Les drones de l’armée kiévienne effectuent une reconnaissance des positions russes et corrigent les tirs d’artillerie dans la région de Khotimlya, Borchtchova et Goptovka.

 Dans la direction de Slaviansk, les forces armées russes ont frappé des concentrations d’hommes et de matériel à Kramatorsk et Konstantinovka.

 En direction de Soledar, les forces armées russes ont frappé la concentration de soldats de l’armée ukrainienne près de Kodema sur la ligne de contact.

 Au cours de combats persistants, les forces alliées ont progressé jusqu’à la périphérie sud d’Avdievka et ont atteint la zone sud-est de Pisky.

 L’artillerie ukrainienne a tiré sur Donetsk, Gorlovka et Iasinouvata, utilisant également des bombes à fragmentation avec des mines ‘Petal’.

 Les forces alliées ont frappé les positions kiéviennes à Avdievka, Pavlovka et Vougledar.

 En direction de Zaporojie, des drones de la 44e brigade d’artillerie de l’armée ukrainienne effectuent une reconnaissance des positions russes aux abords d’Orokhov et de Gouliaïpolie.

 Près de Lougovskie, les soldats russes ont repéré un groupe ukrainien de sabotage et de reconnaissance. Au cours des combats, les Kiéviens ont subi des pertes et ont été contraints de battre en retraite.

 Les Ukrainiens continuent de préparer une offensive à Kherson. Dans la direction de Krivoï Rog, la 57e brigade motorisée est en cours de redéploiement depuis le Donbass. À Krivoï Rog, la 138e brigade de missiles antiaériens déploie des MANPADS pour couvrir les forces terrestres depuis les airs.

 Les forces armées russes ont frappé des cibles à Nikolaïev, Zelenodolsk, Novovojnesenskie et Velike Artakovie. L’armée de Kiev a lancé une frappe de missiles sur Skadovsk dans la région de Kherson.

+Le Ministère russe de la Défense a montré des images d’un tir de missile détruisant un ponton que les Kiéviens avaient installé dans la région de Kherson pour essayer de reprendre pied sur l’autre rive de la rivière appelée Ingoulets.  

Le ministère américain de la Défense a annoncé un autre programme d’aide militaire à l’Ukraine, évalué à un maximum de 550 millions de dollars. Cette autorisation est le dix-septième retrait d’équipement des stocks du Pentagone par l’administration Biden pour l’Ukraine depuis août 2021.

Le nouveau paquet comprend 75 000 cartouches de munitions d’artillerie de 155 mm et des munitions supplémentaires pour les HIMARS, systèmes de roquettes d’artillerie de haute mobilité.

Au total, les États-Unis ont déjà engagé environ 8,8 milliards de dollars en assistance de sécurité à l’Ukraine depuis le début de l’administration Biden. Depuis 2014, les États-Unis ont engagé plus de 10 milliards de dollars.

De son côté, le ministre ukrainien de la Défense a affirmé que quatre autres lanceurs mobiles HIMARS ont été livrés à l’Ukraine. Au total, Kiev a reçu 16 lanceurs des États-Unis.

De nombreux équipages ukrainiens des systèmes occidentaux sont sous le commandement direct de militaires d’active de l’armée américaine.

Le ministère russe de la Défense a affirmé ce même jour avoir détruit deux autres systèmes HIMARS à la suite d’une frappe sur  une usine de Kharkov. 53 militaires ukrainiens et mercenaires étrangers ont été tués dans cette attaque.

Jusqu’à présent, la partie russe a communiqué la destruction de 6 lanceurs HIMARS. 

L’équipement militaire fourni aux forces armées ukrainiennes par les alliés occidentaux de Kiev est utilisé non seulement dans les batailles sur les lignes de front, mais aussi pour les attaques contre les civils dans les républiques populaires de Donetsk et de Lougansk.

Le 1er août, toujours, 355 obus ont été tirés par les forces ukrainiennes sur le territoire de la République Populaire de Donetsk. À la suite du bombardement de 13 localités différentes, un civil a été tué et quatre autres ont été blessés.

Les forces armées ukrainiennes ont aussi lancé 15 missiles HIMARS sur les villages de Pervomaisk et Stakhanov, endommageant les infrastructures civiles.

Un premier cargo avec 26 000 tonnes de grain ukrainien a quitté Odessa pour le Liban via Istamboul. Curieusement, la question de l’alimentation de la population ukrainienne avec une récolte réduite de moitié du fait de la guerre est rarement posée. 

Lire la suite ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s