NON À L’IMMIGRATION ! NON À LA RÉGULARISATION DES CLANDESTINS !

Halte-a-limmigration-sauvage-ON.jpeg

Franck Nicolle

Il n’est pas étonnant que le président de l’Association française des maîtres restaurateurs prône la régularisation des clandestins dans la corporation. L’AFMR n’est pas indépendante du tout. C’est au contraire une émanation coûteuse et inutile de l’Etat qui se mêle une fois de plus de tout, au lieu de se consacrer à ses fonctions régaliennes (qu’il est hélas incapable d’assumer). Elle est financée par le contribuable et, à la marge, par quelques restaurateurs en mal d’obtention d’une belle plaque publicitaire en métal argenté, délivrée par le préfet. L’adresse, 40 rue du Colisée, 75008 Paris est d’ailleurs proche du palais de l’Elysée. Bonjour le loyer ! Ce n’est pas grave, comme disait François Hollande, c’est l’Etat qui paye !

Ce comité “Théodule” crée en 2007 par le ministère des PME, du commerce et de l’artisanat ne compte que 3 300 restaurateurs adhérents. Alain Fontaine est le président-fonctionnaire de cette coquille vide. Il n’a aucune légitimité pour parler de quoi que ce soit sur les plateaux de télévision qu’il occupe plus souvent qu’à son tour. Qu’il se consacre plutôt à son établissement au lieu de distiller la petite musique mise au point à Bruxelles qui consiste à faire travailler plus les précaires et les faire travailler plus longtemps, afin que les exploitants des grands groupes “Tricatel” gagnent davantage en faisant appel à des forces de travail peu coûteuses et corvéables à merci comme les esclaves “Uber”. Les lois Macron ont détruit en partie le Code du travail, réduit la possibilité que justice soit rendue aux employés devant le Conseil des Prud’hommes et annihilé les emplois saisonniers (on n’en trouve plus, même au Club Med !). En conséquence, les libéraux se vautrent comme d’ordinaire dans leur veulerie, proposent qu’on embauche n’importe qui, des repris de justice, des délinquants et des allogènes ! De préférence des Tunisiens. Si nous suivons Alain Fontaine sur RMC, la restauration française de demain se fera avec des gens issus de l’immigration, comme si ce n’était pas déjà largement le cas ! Souvent maltraités et sous-payés, les serveurs, les loufiats, les commis, les saisonniers, les plongeurs et mêmes les cuistots manquent à l’appel.

Le quotidien Ouest-France a enquêté dans la ville de Nantes et nous informe que : « Les patrons en conviennent eux-mêmes : “Pendant des années, certains ont profité de leurs employés. Ils les ont insultés, maltraités. Maintenant, le secteur a le plus grand mal à embaucher”. ». Au lieu d’augmenter les salaires des locaux, au lieu de considérer les employés avec respect, le nouveau représentant de l’UMIH de Nantes (principal syndicat patronal bistrotier-limonadier, hôtel et restaurant) souhaite faire venir des supplétifs d’Afrique du Nord. Dont le maintien et la descendance sur le territoire national seront ruineux comme près d’un demi-siècle d’expérience nous l’a déjà appris.

Cet expédient est absurde, inutile, nocif, à cause de l’effondrement du niveau de vie en cours, de l’inflation de plus en plus visible, de la déroute boursière en cours, de la crise monétaire qui pointe, and the last not the best, de l’économie de guerre qui vient (dixit Macron, « Nous sommes en guerre ! »). Comme dit le blogueur Patrick Reymond, au point où nous en sommes, les seuls restaurants qui afficheront complet cet hiver seront ceux de la soupe populaire.

Source Présent cliquez ici

http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2022/07/31/non-a-l-immigration-non-a-la-regularisation-des-clandestins-6394421.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s