LE PETIT ZELENSKY EST UN GRAND CORROMPU !

Korbo.WarGas Ukraine.27.04.2022.jpg

Pieter Kerstens

Pendant deux ans de Coronavirus, avec lequel la secte médiatico-politicienne nous a raconté tout et son contraire, nous avons eu droit matin, midi et soir au décompte macabre des décès de manière à ce que la population applique sans broncher « les gestes barrière » contre ce mal qui répand la terreur.

Après cette saga maladive, voici que fin février nous arrive une tragédie russo-ukrainienne dont toutes les télés du monde et surtout européennes vont faire leurs choux gras. A tel point qu’en France, les chaînes qui se prétendent « d’informations en continu » vont relayer la Voix de l’Ukraine et que des journalistes comme Darius Rochebin et Éric Brunet prennent fait et cause pour le « héros » de Kiev en faisant défiler sur LCI une kyrielle d’Ukrainiennes maquillées comme des arbres de Noël et pérorant sans nous convaincre.

Après l’Eurovision qui a sacré L’Ukraine pour 2022 grâce au vote des téléspectateurs, hypnotisés par les faiseurs d’opinion, c’est au tour des dirigeants du Festival de Cannes d’être subjugués par le clown de Kiev qui, il faut le reconnaitre, manie à la perfection les réseaux de l’audio-visuel. Il en use en permanence pour s’attirer les bonnes grâces des politiciens mondiaux via des visio-conférences, tout en appelant les sociétés multinationales à quitter la Russie et les automobilistes à ne plus remplir leurs réservoirs parce que « cela aide l’effort de guerre de Moscou » ! Tout cela au nom d’une prétendue « solidarité morale »…

FAITES CE QUE JE DIS, MAIS NE DITES PAS CE QUE JE FAIS !

500 sociétés françaises qui emploient plus de 160.000 personnes en Russie (dont 35 entreprises du CAC 40) ont fermé leurs portes, dont Décathlon, Atos, Sodexo, Axa, BNP, Chanel, l’Oréal, Michelin, Saint-Gobain, Renault ou encore la Société Générale, parmi d’autres, suite aux injonctions de Zélensky.

Tous les Européens vont payer le prix des sanctions économiques adoptées par la Commission Européenne, l’OTAN et les Etats-Unis pour punir la Russie et conduire à leurs yeux ce pays à la faillite. C’est tout de même oublier que Moscou dispose de mesures de rétorsion notamment la limitation des exportations de charbon, de gaz, de pétrole, de minerais stratégiques utilisés dans nos industries ou de tous les produits agricoles.

Pour les citoyens français, les effets de la guerre vont être rapidement visibles dans les stations-services et les supermarchés. L’inflation se situe aujourd’hui à un niveau jamais atteint depuis juillet 2008 et va continuer à augmenter sensiblement, ce qui en conséquence va atteindre le pouvoir d’achat de chacun.

Cette crise met au jour les choix stratégiques du passé et d’abord ceux de l’Allemagne, qui comptait sur le gaz et le charbon russe pour réussir sa transition énergétique en imposant sa vision aux autres pays de l’UE.

Mais il faut quand même savoir que depuis le 24 février et encore aujourd’hui, le gazoduc Brotherhood, qui traverse l’Ukraine vers la Pologne et l’Europe n’a jamais été arrêté. Volodymyr Zélensky et sa clique de corrompus ont toujours perçus les péages et les taxes liés au droit de passage des millions de m3 de gaz qui transitent tous les jours à travers l’Ukraine. En plus, le « héros » de Kiev se sert quotidiennement du gaz russe circulant par le gazoduc pour chauffer et alimenter les villes ukrainiennes.

Contrairement au conte de fées que nous racontent les princes qui nous gouvernent, aucune alliance de pays ne pourra remplacer les 150 millions de m3 de gaz livrés à l’Europe s’il y a un embargo total envers la Russie : il faudrait construire de nouvelles installations portuaires pour liquéfier le gaz, construire de nouveaux méthaniers et prévoir aussi les moyens de transports terrestres vers les différents pays européens.

Cela ne se fera pas en quelques mois.

Malgré les centaines de mesures d’interdictions diverses envers la Russie, l’agence Reuters nous apprend le 15 mai que la balance commerciale russe présente un excédent de 95 milliards de dollars pour la période de Janvier à fin Avril 2022, contre 27 milliards pour la même période de 2021. Poutine est désespéré ?

MENSONGES, DESINFORMATION ET PROPAGANDE.

Toutes les occasions sont bonnes pour accuser le diable de Moscou, le méchant Poutine. On l’avait accusé de « crimes de guerre », de « génocide » ou encore de « crimes contre l’humanité », alors même que depuis 2014, Kiev bombardait les villages et les villes situées à l’Est, dans le Donbass où de multiples exactions ont été révélées par des organismes humanitaires.

On nous a parlé de tueries russes dans la ville de Boutcha et d’un massacre à la gare de Kramatorsk par le tir d’un missile russe. Mais aucun journaliste en Europe n’a vérifié les allégations ukrainiennes. En effet, le numéro de série du missile Tochka-U qui a frappé la gare le 8 avril 2022 est W97579. Ce numéro de série marque le stock de missiles Tochka-U en possession de l’armée ukrainienne.

Seules les Forces Armées ukrainiennes ont des missiles Tochka-U. La Russie n’en a plus depuis 2019, car ils ont tous été désactivés, tout comme les Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk qui n’en n’ont jamais eu.

La direction du cône et de l’empennage du missile qui a atterri sur un terrain proche de la gare de Kramatorsk montre clairement qu’il a été lancé par la 19ème Brigade de Missiles ukrainienne, basée près de Dobropolie à 45 kms de Kramatorsk.

Auparavant, les Ukrainiens ont utilisé des missiles Tochka-U de la même série, pour bombarder les villes de Berdyansk, Melitopol, Donetsk et Lougansk (source : Manlio Dinucci pour Byoblu).

La majorité des médias nous ont décrit Volodymyr Zélensky comme étant un « honnête homme » qui défendrait les intérêts de l’Ukraine d’abord. La réalité est un peu différente. En octobre 2021, les Panama Papers dévoilent un réseau de sociétés offshore fondées en 2012 avec lesquelles Zélensky et son entourage avaient acheté trois propriétés au cœur de Londres, pour plusieurs millions d’euros. Parmi les nombreux montages financiers se trouvent au moins une dizaine d’entreprises dont certaines auraient versé des dividendes à la compagnie de Volodymyr Zélensky, bien après son élection du 21 avril 2019.

Yvan Bakanov, PDG du Studio Kwartal 95 -dont Zélensky possède 25% des actions- gère aussi les entreprises filiales offshore à Chypre. 

Multimillionnaire, Zélensky possède aussi une villa de 4 millions d’euros à Forte dei Maimi en Toscane (Italie).

Selon une enquête menée par des députés néerlandais du Forum pour la Démocratie, le Président ukrainien, Zélensky, serait à la tête d’une fortune estimée à 850 millions de dollars, accumulés en majorité après 2019.

Des dizaines de milliards de dollars vont être destinés à l’armement qui permettra à l’Ukraine de poursuivre la guerre, pour le plus grand bénéfice des USA, mais au détriment de l’Europe, en semant la mort, le malheur, la misère et la haine, dont les innocents seront toujours les victimes.

Notre devoir de mémoire nous rappelle que sur la chaîne de télévision américaine CBS, en mai 1996, à la question : « Nous avons entendu qu’en Irak, 500.000 enfants sont morts. C’est plus qu’à Hiroshima. Est-ce que cela en valait le prix ? ». Madeleine Albright, Secrétaire d’Etat, avait répondu : « Je pense que c’est un choix difficile. Mais nous pensons que cela valait le prix. »

En écoutant les diverses déclarations du Président des Etats-Unis, Joe Biden, soutenu par le lobby militaro-industriel, la paix en Ukraine n’est pas pour demain !

http://synthesenationale.hautetfort.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s