Les gens n’ont même plus le courage de se révolter

De Philippe Mesnard dans Politique Magazine :

[…] Le Crédit municipal de Rennes a vu les demandes de prêt sur gage augmenter de 17 % en un an (Ouest-France, 18 mai 2022). « Cela m’est arrivé de faire des prêts de 8 € pour un sandwich ou un paquet de cigarettes », dit son responsable, qui n’a pas dû saisir que le bon président Macron était le président du pouvoir d’achat. Certains produits ont déjà augmenté de 10 %.

Sabrina, cliente de l’Intermarché de Saint-Amand-Montrond, mère de cinq enfants, explique qu’elle est passée des raviolis au cassoulet. Pourquoi ? « Les raviolis que je laisse aux enfants quand je ne suis pas là sont passés à 2,70 euros. Je n’en ai pas pris. J’ai pris du cassoulet [à 2,80 € la boîte] parce que mes enfants aiment moins ça. Ils mangeront juste ce qu’il faut, sans se resservir par gourmandise. » (franceinfo, 19 mai). Voilà où en sont les Français. « C’est autre chose que les gilets jaunes, commentent les gérants du supermarché. Les gens n’ont même plus le courage de se révolter. » Les électeurs de Macron ne nourrissent pas leurs enfants avec une boîte de cassoulet à 2,80€ en espérant qu’il en reste. Ils mangent copieusement tout en exigeant que les démunis travaillent gratuitement et en souhaitant que l’État finance leurs euthanasies confortables. Le préfet Lallement et ses compères seront chargés d’étouffer les cris de ceux qui meurent de faim, de froid, de misère et de solitude, et Élisabeth continuera, imperturbable, à parler vrai aux vrais Français, ceux qui votent Macron.

https://www.lesalonbeige.fr/les-gens-nont-meme-plus-le-courage-de-se-revolter/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s