L’hebdomadaire Rivarol privé des facilités accordées à la presse… Réactions au sein de la Droite nationale

Réaction du Parti de la France cliquez ici:

Le Parti de la France apporte tout son soutien à l’hebdomadaire « Rivarol » qui vient de se faire retirer, pour des motifs politiques, son agrément par la Commission paritaire des publications et agences de presse (CPPAP).

Cette décision inique va priver ce journal d’environ 100.000 € d’aides indirectes de l’État (TVA réduite, tarifs postaux préférentiels, distribution dans les kiosques, etc).

Alors que la presse de gauche vit exclusivement aux crochets du contribuable français, l’un des seuls journaux d’opposition nationale se voit priver d’un dispositif pourtant accordé à l’ensemble de la presse d’opinion.

Cette volonté de museler l’un des derniers médias nationaux en dit long sur l’état de notre soi-disant démocratie qui n’a rien à envier au paradis soviétique de la grande époque.

Réaction du MNR cliquez là :

A l’instigation d’un certain lobby, Le Monde («l’immonde» aurait dit feu Jean Madiran) a publié le 22 mars dernier une tribune signée par les Klarsfeld, Mendès-France, Stasi et autres scribouillards, (sans oublier la Licra ou SOS Racisme), lançant un appel à la CPPAP (Commission paritaire des publications et agences de presse) afin qu’elle retire son agrément (renouvelable tous les 5 ans et dont bénéficient tous les organes de presse), sous les fallacieux prétextes de racisme, antisémitisme, xénophobie, à l’hebdo d’opposition nationale, Rivarol, qui paraît sans discontinuer depuis 1951 et dans lequel des plumes célèbres se sont illustrées.

Il est vrai que ces délateurs sont prêts à tout pour faire taire un journal qui n’a cessé de défendre avec talent la Tradition et la liberté de pensée quels que soient les pouvoirs en place.

La dite commission, a décidé de réexaminer son autorisation avant terme ce qui est tout à fait exceptionnel et démontre l’influence puissante et néfaste de ces gens-là.

Il faut savoir, en effet, qu’une telle décision entrainerait la perte du bénéfice de la TVA à taux réduit (passant alors de 2% à 20% pour chaque exemplaire vendu), une très forte augmentation des tarifs postaux et même l’interdiction de la vente en kiosques ; en outre, ces vautours demandent que leur diffuseur les MLP (Messageries de presse lyonnaises) refuse de le distribuer sur le territoire. Autant dire qu’il s’agirait d’une véritable mise à mort !

On mesure l’ignominie du procédé, digne de l’Anti-France et de la Macronie liberticide qui ont déjà obtenu la dissolution de mouvements identitaires et patriotes réclamée par les communautés auxquelles les tristes sires qui prétendent nous gouverner sont soumis.

Notre famille d’esprit se doit d’être solidaire de Rivarol et de son courageux directeur, Jérôme Bourbon, et lui apporter tout son soutien en l’achetant au numéro ou mieux en s’abonnant afin de lui permettre de survivre et de continuer à délivrer la bonne parole plus que jamais nécessaire en ces temps décadents et barbares.

Il faut dénoncer les méthodes intolérables d’un régime failli qui ne supporte plus la moindre critique, ni voix indépendante.

http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2022/06/01/l-hebdomadaire-rivarol-prive-des-facilites-accordees-a-la-pr-6384761.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s