La bienpensance préoccupée de sauver la planète refuse de voir une catastrophe écologique en Europe

Albert Coroz: Un désastre écologique en Slovaquie et en Hongrie dure depuis trois mois, mais personne n’en a entendu parler! 

Une demi-tonne d’arsenic s’est déversée dans une rivière, y tuant toute vie, causant une pollution des eaux, du vivant et des sols, et c’est un non-événement, alors qu’il n’y a pas de journal subventionné en Suisse, pas d’émission RTS, qui n’ait la bouche en cœur pour parler d’écologie.

Où sont donc passés Green Peace, Lisa Mazzone et ses semblables, Julia Steinberger, professeure en écologie et collaboratrice du GIEC, Extinction Rebellion et ses équipes d’agités du bocal, Dubochet et les Grands-parents pour le climat, où est tout le lobby de l’hystérie climatique? 

Il faut noter aussi que la Slovaquie est anti-russe, pro-UE à fond, condescendante envers les minorités hongroises qui parlent encore le slovaque avec un accent (cent deux ans après Trianon), et qui, pire du pire, préfèrent les médias hongrois aux médias du pays.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s