Le premier numéro de La Furia, le « Hara-Kiri de droite », s’est écoulé en deux mois à 60.000 exemplaires dont 25.000 en kiosque

Le but est de réarmer les pensées. » Le 18 mai, lors d’un live organisé par la chaîne YouTube « Livre noir », Laurent Obertone livre l’ambition de La Furia. Ce trimestriel lancé en début d’année se présente comme un « Hara-Kiri de droite », célèbre magazine des années 1960 plusieurs fois interdit. La couverture rose bonbon du numéro 2, sorti le 24 avril, affiche, à sa « une », une caricature d’Emmanuel Macron, assis sur un tas de billets, vêtu d’une veste de costume et de bas résille. Les titres – « Les Dessous du pouvoir », « Politiciens : sont-ils aussi vicieux que les journalistes ? », ou « Sardine Ruisseau contre-attaque » – donnent un avant-goût de la ligne éditoriale subversive.

(…)

Bien qu’assez sulfureuse, La Furia est bien en vue à la Fnac, en librairie ou dans la plupart des maisons de la presse. Une présence qui a permis au premier numéro de s’écouler à quelque 60 000 exemplaires (dont 25 000 en kiosque, autant par abonnement et 10 000 en librairie), indique Laura Magné. En revanche, aucun de ses artisans n’apparaît parmi les propriétaires des Editions des Furieux, qui éditent le magazine, créées en août 2021 par Arthur Bakerdjian, un professionnel du prêt-à-porter.

(…)

L’ambition de ce petit monde : faire avancer le combat culturel, selon la conception gramscienne. « Il s’agit d’influencer la société sans passer par les urnes », poursuit le chercheur. Julien Rochedy s’est d’ailleurs félicité, le 2 mai sur Instagram, d’avoir signé « un article d’éloge sur Charles Maurras. C’est une très grande victoire idéologique ». Laurent Obertone ne disait pas autre chose le 18 mai sur « Livre noir » : « Le combat métapolitique, c’est le seul combat à mener aujourd’hui. » Avec La Furia, il espère ainsi toucher « la jeunesse en devenir » afin de l’amener ensuite vers des livres et d’autres auteurs. Dans cette quête, le papier permet d’échapper à la modération de plus en plus sévère des réseaux sociaux.

(…)

De fait, La Furia n’est que le premier étage de la fusée. En parallèle du trimestriel, l’ancienne éditrice de Ring, maison d’édition dont elle est partie en 2021 avec ses trois auteurs fétiches, Papacito, Marsault et Laurent Obertone, a créé les éditions Magnus, qui visent à « devenir l’un des phares de la reconquête des esprits », comme l’explique Laurent Obertone sur le site Internet. L’ancien journaliste s’attelle à la tâche : il vient d’y sortir son dernier ouvrage, Game Over, et en prépare un autre pour la rentrée.

Le Monde

https://www.fdesouche.com/2022/05/24/le-premier-numero-de-la-furia-le-hara-kiri-de-droite-sest-ecoule-a-60-000-exemplaires-dont-25-000-en-kiosque/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s