Les Français doivent apprendre à préférer les Français aux autres peuple

Entretien avec Daniel Conversano publié sur Riposte laïque cliquez ici

C’est toujours du bonheur d’écouter, d’entendre et de lire un entretien avec cet esprit libre qu’est Daniel Conversano… surtout quand cet échange est mené par notre contributeur Claude Lefranc…

Riposte Laïque : Vous avez rédigé un livre ZOZ7 de conseils à Z pour l’aider à gagner en 2027. Vous avez sans ambiguïté soutenu Z au 1er tour et fait un choix de raison pour MLP au 2e. Croyez-vous à la faisabilité et pertinence de l’union des droites ?
Daniel Conversano : Dans le cadre des prochaines législatives, la nécessité d’un bon résultat du camp luttant contre le Grand Remplacement, notre camp en somme, aurait dû en effet déboucher sur une liste commune entre DLF (Dupont-Aignan), le RN et Reconquête. On ne reconstruit pas un programme entier, un mois et demi seulement après les présidentielles. L’échéance arrive trop vite. En revanche, sur le temps long, je ne vois pas d’avenir dans l’union des droites. Pour moi, c’est une ligne de gauche identitaire qui doit naître dans notre famille politique. Proche de celle qui gouverne au Danemark. Plus proche au fond, de l’esprit initial de Riposte Laïque que de l’idéologie de l’Action française ou celle de l’extrême droite traditionnelle. Cette gauche protectionniste sauvera les idées fortes de la droite… de la droite elle-même, si je puis dire.

Livre de Daniel Conversano cliquez ici
Avec ZOZ7, j’ai voulu montrer un chemin alternatif à Éric Zemmour, pour la deuxième campagne qu’il mènera dans cinq ans. Ces conseils peuvent être utiles à n’importe quel candidat du camp national.’L’image qu’on donne de soi représente 95% du travail dans une bataille électorale, c’est essentiellement sur ce point qu’il nous faudra évoluer.Sur le fond : insister sur les moyens d’améliorer notre compétitivité économique face à des concurrents comme la Chine, rassurer en montrant que l’humanisme est de notre côté, promettre et susciter l’allégresse, être novateur dans les réformes sociétales, devenir positif dans la définition de l’identité française (« Pro » plutôt qu’ « Anti »), louer le progrès plus encore que ne le fait la gauche.
Mais notre progrès, pas le leur !Même si on ne gagne pas l’élection, cet archéofuturisme doctrinal sera le meilleur fer de lance d’une victoire sur un terrain métapolitique et culturel, laquelle nous garantira l’adhésion des votants de demain à l’Européanisme – cette ligne que j’ai défendue tout au long de ce livre. Une victoire et une popularité que les idées fixes de la droite conservatrice ne nous ont jamais permis d’obtenir.Ce qui compte, ce n’est pas d’avoir raison avant les autres, c’est de gagner.Vive Zemmour, Vive la France, et SURTOUT, Vive l’Europe !
Riposte Laïque : Pensez-vous que l’approche de Zemmour, Philippe de Villiers et Sarah Knafo de la conjonction du RN et de LR est sociologiquement adéquate en termes de psychologie électorale pour 2027 au vu des résultats de 2022 ?
Daniel Conversano : Oui et non. Encore une fois, pour ces législatives, il fallait faire front contre la gauche islamophile et la Macronie, donc associer RN et Reconquête aurait pu limiter la casse. Il n’y avait pas mieux à faire en quelques semaines. Mais je ne crois pas, sur des thèmes bien précis, à l’union des droites quand elle est union des contraires. On pourrait se dire que Marine rassure l’électorat prolétaire, et Zemmour, celui des classes sociales plus élevées. Mais il y a un programme à respecter, pas deux. Soit notre programme est social, soit il est libéral. Soit il avantage les prolétaires, soit il avantage les personnes aisées. Il faut choisir. Un programme économique satisfaisant pour toutes les classes sociales, ça n’existe pas. Zemmour a visé les membres de la droite cultivée plutôt bourgeoise. Ils ne sont pas assez nombreux en France pour qu’on gagne. En 2027, il doit viser la classe moyenne et les petites gens.
Riposte Laïque : Comment mettre en pratique l’archéo-futurisme de Guillaume Faye ? Quelle est la nécessité de cette approche ? A-t-on déjà utilisé l’archéo-futurisme dans le camp patriote ?
Daniel Conversano : Il faut d’abord le définir. L’archéo-futurisme est un réflexe de pensée qui selon Guillaume Faye, devrait animer la droite de demain dans chacun de ses choix idéologiques. C’est l’idée qu’il faut garder du monde d’autrefois le meilleur – par exemple, la stabilité d’une famille hétérosexuelle comme modèle, comme fondement de la société – sans se fermer aux progrès de la science et de la technique. Progrès qu’il faut même encourager, car la recherche du bien-être et la création d’un monde meilleur ne sont pas de mauvais projets en eux-mêmes. L’archéo-futurisme n’a jamais été utilisé, ne serait-ce que doctrinalement par des leaders patriotes, parce qu’il entre en contradiction totale avec l’idéalisation du passé qui constitue la mythologie même du camp national. Le camp national veut « revenir à » un état antérieur de la France. Il veut retrouver le monde d’avant. Toute idée de futurisme et d’ancrage dans les réalités électorales présentes sont mal vues par les nationalistes, qui y voient là un renoncement. Pour finir de vous répondre, l’utilité de l’archéo-futurisme serait de réconcilier les Français avec un camp identitaire enfin tourné vers l’avenir, et qui n’aurait plus cette odeur de vieille chaussette sale qui lui colle à la peau aujourd’hui. L’utilité, c’est donc se rapprocher de la victoire électorale qui nous manque terriblement. C’est le sens même de mon livre : rendre la victoire possible.
Est-ce qu’avant, c’était si bien que cela ?Riposte Laïque : Nous avons vu comment les Russes se sont effondrés lors de la chute de l’URSS. Et comment ils ont réussi à se reconstruire psychologiquement, culturellement, politiquement et économiquement.On peut considérer que les Européens de l’ouest sont mentalement effondrés avec les idéologies gauchistes, la culpabilisation-repentance, le consumérisme athée, les français sociologiquement africanisés ou américanisés, la vision décolonialiste et autres outils de manipulation psychologique des foules.La preuve est la faible natalité européenne face à la forte natalité des africains du Maghreb ou des ethnies noires.Un peuple qui ne croit plus en lui ne se projette pas dans le futur donc ne se reproduit pas.Que conseilleriez-vous à un politicien patriote qui voudrait rebâtir son peuple et lui redonner le mental de la France d’avant mai 68 ?
Daniel Conversano : Je ne suis pas tout à fait d’accord avec votre constat. Il n’y a pas qu’en Europe de l’ouest que le taux de fécondité est bas. Il est très bas également en Russie. Il est bas aussi en Corée du sud et au Japon, qui sont pourtant des pays économiquement dynamiques. Selon moi, les membres des pays développés font moins d’enfants parce qu’il n’est plus utile d’en faire autant qu’avant. Ce n’est un problème que dans la mesure où en France, par exemple, les Blancs doivent cohabiter avec des peuples qui n’ont toujours pas effectué leur transition démographique. Vous parlez de phénomènes qui ne me semblent pas avoir de liens entre eux. Ce n’est pas le consumérisme qui rend les Français gauchistes. Les peuples d’Europe de l’est sont également très consuméristes, ce sont des sociétés où l’apparence, avoir une belle voiture, une maison plus grande que celle du voisin, une belle femme, compte beaucoup, mais ils n’ont simplement pas les moyens de consommer autant que nous, en Europe de l’ouest.Mon conseil pour rebâtir le moral français est d’abord d’en finir avec le masochisme qui règne à droite comme à gauche. Les Français n’ont rien à se reprocher. Mai 68 est le fruit naturel des Trente glorieuses. Plus un peuple est joyeux, plus il s’attache à la liberté, et plus il en réclame. Ce n’est pas une mauvaise chose en soi. Je suis sûr que certains de vos lecteurs, comme des membres de mon public, ont vécu mai 68 et n’en ont pas gardé un souvenir effroyable, bien au contraire. La société était extrêmement rigide autrefois. Aujourd’hui, on la trouve trop libertaire et excentrique, mais mon père par exemple, a connu l’école où on frappait sur les doigts des gauchers pour qu’ils utilisent plutôt la main droite. Etait-ce normal ? Etait-ce vraiment si bien que ça ? Il faut parler des problèmes actuels des Français et chercher à les résoudre sans les accuser de quoi que ce soit. Nous sommes victimes du multiculturalisme, victimes du terrorisme, victimes de la propagande d’Etat. Le peuple n’a rien fait de mal si ce n’est, oui, en effet, trop écouter les journalistes et leurs consignes de vote catastrophiques. Je conseillerai à un politicien patriote d’apprendre avant tout aux Français à s’aimer eux-mêmes, à être fiers de leur sang et de leur culture. Zemmour a bien commencé, mais il faut aller plus loin encore. Quand les Français redeviendront fiers de leur identité blanche et de leur être profond, ils voteront mieux.
Riposte Laïque : Certains patriotes ont choisi d’aller habiter en Europe de l’est qui a été protégée de la culture mondiale du soft power yankee par le glacis, le temps du communisme.En tant qu’Européen, comment voyez-vous l’évolution des communautés solidaires et résilientes des Européens en Europe de l’est et de l’ouest ?
Daniel Conversano : Le communisme est terminé ici depuis plus de 30 ans. Ces peuples auraient donc eu le temps d’emprunter le même chemin que la France, l’Allemagne ou l’Angleterre, pourtant ils ne l’ont pas fait. Je crois que ce qui distingue les Blancs de l’est et ceux de l’ouest dépasse la question politique. L’écart relève de l’anthropologie. Les Européens de l’est ont moins d’empathie, et sont moins sensibles à la souffrance des autres. On ne peut pas les sensibiliser aux thématiques gauchistes, ils sont trop centrés sur leur seule existence pour s’y intéresser. Il n’y a pas assez de place dans leur coeur. Contrairement à ce que vous semblez croire, ils consomment de la culture américaine et peuvent même l’apprécier, mais ils en tirent ce qu’ils y trouvent de bons, ils n’en retiennent pas l’éloge du métissage et de l’homosexualité, qui est très mal vue, par exemple en Roumanie, où je vis présentement. Pourtant, ils regardent les mêmes séries Netflix que nous, ils prennent simplement de la distance vis-à-vis de la société américaine, qu’ils voient comme un autre monde ; néanmoins, ils ont tout de même de l’estime pour les Américains et leur réussite économique. Pour résumer, je dirais que je suis confiant en la capacité des peuples de l’est à résister au remplacement ethnique, car pour en accepter le principe, il faut préférer d’autres peuples au sien et à soi-même, et ce que les Européens de l’est préfèrent à tout le reste et de loin, c’est eux-même. Leur pays, leur famille, et eux-mêmes. La société ici me semble imperméable aux discours égalitaristes et à l’éloge des peuples du tiers-monde, et de tout peuple étranger d’ailleurs.
Riposte Laïque : Connaissez-vous le projet d’Eric Verhaeghe de sécession ?
Daniel Conversano : Je ne connais pas ce projet, mais le sécessionisme est interdit par la loi. À ma connaissance, on ne peut pas se mettre dans un coin de France et décider que c’est notre territoire, puis décider qui entre et qui sort de ce territoire. Maintenant, si on entend par sécessionisme le fait de ne fréquenter au quotidien que des gens qui nous ressemblent et pensent comme nous, alors oui, au fond c’est ce que nous cherchons à faire à travers notre communauté.
Riposte Laïque : Comment vous situez-vous par rapport aux preppers et survivalistes ou collapsologues comme Piero San Giorgio ? 
Daniel Conversano : En tant qu’identitaire blanc, je suis de fait un survivaliste. J’essaie de survivre et de rester qui je suis, face à un régime politique qui me pousse au métissage et à la haine de moi-même et de mes ancêtres. Piero San Giorgio croit plutôt en l’effondrement de la société citadine, il croit aux pénuries alimentaires, en la catastrophe économique, etc. On voit bien que l’inflation est terrible cette année, le prix du carburant a grimpé partout en Europe, même là où je vis, le prix des produits alimentaires courants augmentent sans arrêt, et selon les experts économiques, cela va empirer d’ici à la fin de l’année. Est-ce pour autant un « effondrement » au sens strict ? De ce point de vue, je partage plutôt les analyses du docteur Laurent Alexandre : il n’y aura probablement plus de famine dans les pays développés, car la production alimentaire y est abondante. C’est un exemple parmi d’autres, mais je ne crois pas à un éclatement spectaculaire de la société occidentale. Je crois à une créolisation de la France et des pays de l’ouest de l’Europe, sur un modèle brésilien. Ce n’est pas l’Europe dans laquelle je souhaite vivre, c’est certain, mais c’est mon diagnostic. Les survivalistes offrent des solutions plutôt individuelles, ou disons, groupusculaires, avec un retrait stratégique vers la campagne par exemple (le principe de la base arrière, dite « base autonome durable »). Après tout, il ne faut pas mettre tous les oeufs dans le même panier, et si une partie des patriotes choisit de s’établir loin du bruit des villes, cela pourrait être utile aux autres, notamment en cas de guerre civile. Mais c’est un scénario que j’estime aujourd’hui peu probable.
Riposte Laïque : Dans votre entretien du 18 janvier 22  « Zemmour est le meilleur candidat que la France ait eu depuis 40 ans » vous parlez de communauté, identité, solidarité, reconstruction, résilience, race, culture, réseautage, gramscisme, entrisme idéologique et culturel, manipulation mentale, séduction, pédagogie , etc…Les blancs sont victimes du christianisme laïcisé joint à l’idéologie universaliste droitdelhommiste. Chesterton est souvent cité avec « les vertus chrétiennes devenues folles ».Selon vous, comment concrètement agir et s’organiser pour « refaire peuple » quand les Français sont devenus « citoyens du monde », masochistes, xénophiles, étrangers à leur culture et identité ? Donc de fait le produit de la culture de masse mondialisée comme le rappelle « l’Archipel francais » de Jérôme Fourquet.
Daniel Conversano : « Refaire un peuple » est un projet qui commence par sa base, par le peuple lui-même, et pour lequel un homme politique seul ne peut pas réussir de miracle. Les Français doivent apprendre à préférer les Français aux autres, à se préférer à tous les autres peuples. L’entraide entre Français de souche et européens identitaires doit également être totale, instinctive, se faire sans aucune arrière pensée. On parle souvent de décadence, mais avant d’être collective, la solution à la décadence est individuelle. Je vois beaucoup de gens autour de moi qui refusent de s’engager dans une relation de couple, ou qui sont en couple depuis 10 ans et ne font pas d’enfants. Personne ne les empêche de faire ce que tous ceux qui nous ont précédé ont fait pour construire notre civilisation : se reproduire. Je ne suis pas de ceux qui pensent que l’élite est responsable de l’ensemble de nos problèmes. Il y a des fléaux contemporains évidents contre lesquels il faut lutter (à chacun de faire son examen de conscience) et qui sont la fainéantise, l’addiction aux réseaux sociaux, la consultation hystérique des faits d’actualité sur lesquels nous n’avons aucune influence, etc. Tout cela fait souffrir et empêche d’avancer sur les bons projets qui de tous temps, ont animé l’esprit des Hommes. S’épanouir, trouver un travail ou une passion rémunératrice, un compagnon/une compagne, devenir un père ou une mère, assumer ses idées dans le vrai monde, les porter, être fier de qui on est. Voilà les objectifs qu’un Européen doit se donner à lui-même. Un leader politique peut rappeler ces évidences, mais pas forcer un peuple entier à faire le nécessaire, ni encore moins le faire à sa place.
Riposte Laïque : Souhaitez-vous ajouter des avis, informations et réflexions pour compléter cet entretien ? 
Daniel Conversano : Je vous remercie pour la qualité et la profondeur de vos questions. J’invite le lecteur curieux à commander mon ouvrage « Z0Z7 : comment faire gagner Eric Zemmour à la prochaine présidentielle » ; j’ai beaucoup travaillé sur ce livre et les solutions que j’y développe tranchent avec ce qui est habituellement proposé par notre camp. Au minimum, c’est un essai qui fera réfléchir les militants patriotes qui le découvriront et qui ne connaissent pas bien mes idées.. Merci encore pour cet entretien !
Entretien réalisé par Claude Lefranc

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s