« Entre 2017 et 2021, 1,3 million de nos concitoyens ont rejoint les rangs de l’armée invisible des victimes de coups et blessures volontaires, selon les chiffres même du ministère de l’Intérieur »

Et vous, préférez-vous pouvoir remplir votre caddie ou rester en vie ? Le choix peut sembler absurde, mais c’est pourtant ce qui semble se profiler à l’orée de ce nouveau quinquennat. Le «quoi qu’il en coûte» est sans aucun doute plus simple à gérer que l’ensauvagement d’un pays…

Cinq minutes tous les cinq ans. C’est ce dont des centaines de milliers de victimes de coups et blessures volontaires en France l’an passé devront donc se contenter en termes d’intérêt et de visibilité. Elle était bien courte, pourtant, cette séquence consacrée à la question de l’insécurité lors du débat de l’entre-deux tours entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Le seul moment de la campagne, au fond, où il aurait été possible de dresser le bilan du quinquennat écoulé. Les souffrances, les blessures, parfois la mort d’un proche, ne méritaient donc que 300 secondes par quinquennat ?

Entre 2017 à 2021, ce quinquennat aura vu 1,337 million de nos concitoyens rejoindre les rangs de l’armée invisible des victimes de coups et blessures volontaires, selon les chiffres même du ministère de l’Intérieur.

Judikael Hirel

L’insécurité n’est pas un simple sentiment… Elle ressort d’ailleurs invariablement parmi les principales préoccupations des Français au quotidien. Le mot «ensauvagement» tend désormais à la banalité, tant certaines agressions stupéfient par leur degré de violence et leur gratuité totale. À quel moment le sens moral s’est-il soudain évaporé chez une partie de nos concitoyens ? Il n’est pas une journée sans agression violente, sans démonstration de haine gratuite, sans femmes agressées, violées, blessées, dans les rues comme dans les transports en commun. Entre 2017 à 2021, ce quinquennat aura vu 1,337 million de nos concitoyens rejoindre les rangs de l’armée invisible des victimes de coups et blessures volontaires, selon les chiffres même du ministère de l’Intérieur. 

(…) Et encore, ces statistiques ne reflètent que les faits connus de la police et de la justice: combien de Français renoncent tout simplement à porter plainte, estimant que cela ne servirait à rien ? Quel est le chiffre noir de l’insécurité en France ? Il est sans aucun doute bien plus élevé.

(…) Si l’on remonte encore dans le temps, les coups et blessures volontaires en France ont augmenté de 142% depuis l’an 2000. Dit autrement, un Français a plus de deux fois plus de risque de se faire agresser en 2022 qu’en 2000. 

(…) Le Figaro

https://www.fdesouche.com/2022/05/14/entre-2017-et-2021-1-337-million-de-nos-concitoyens-ont-rejoint-les-rangs-de-larmee-invisible-des-victimes-de-coups-et-blessures-volontaires-selon-les-chiffres-meme-du-ministere-de-linter/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s