La direction du RN confirme son sectarisme et présente un candidat RN contre Philippe Vardon (RN)

Aucune ligne différente de celle prônée par Marine Le Pen et ses proches de Hénin-Beaumont n’est tolérée. Le RN va donc présenter un candidat RN contre Philippe Vardon qui plaidait pour une alliance avec Reconquête! pour sauver le RN du Sud et avait même demandé à ce que  la «question des alliances aux élections législatives» soit tranchée par le conseil national du RN (voir nos articles ici et ici):

C’est une décision qui ne devrait pas rester sans conséquence. Selon nos informations, la direction du Rassemblement national a arrêté son intention d’investir un candidat dans la 3ème circonscription des Alpes-Maritimes pour les législatives de juin. Contre celle, déclarée vendredi dernier dans Nice Matin, de Philippe Vardon, jusque-là président du groupe RN à la métropole de Nice et conseiller régional de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA). 

Depuis plusieurs mois, les relations sont tendues entre l’ancien directeur adjoint de la campagne des européennes de 2019 et les instances nationales du parti à la flamme. En cause, son manque d’investissement dans la dernière campagne présidentielle de Marine Le Pen. Comme sa proximité avec Marion Maréchal et Nicolas Bay, deux anciens élus du mouvement ayant rejoint Éric Zemmour. Quand bien même l’élu niçois n’a, pour sa part, jamais passé le Rubicon. Dans les colonnes du Figaro vendredi, celui qui a dirigé la campagne des dernières régionales en PACA s’est cependant prononcé en faveur d’une « union » avec le parti Reconquête ! lors des prochaines élections législatives. Dont le refus, selon lui, reviendrait à « sacrifier le RN du Sud ».

Une prise de parole doublée, ce lundi, par un mail aux membres du bureau national du parti. Dans lequel Philippe Vardon réclamait que la «question des alliances aux élections législatives» soit tranchée par le conseil national du RN, sorte de parlement interne du mouvement. La fermeté à l’égard de l’élu, le refus de lui accorder l’investiture RN et la décision de présenter, en sus, un candidat contre lui aura fait office de réponse (…)

Si le refus de la direction du RN de nouer une alliance avec Reconquête ! pour les législatives n’est pas un véritable sujet dans le reste de la France, il en est autrement en PACA où Éric Zemmour a obtenu plus de 12% des voix, notamment dans les Alpes-Maritimes où il en a obtenu 14%. Soit le double de son score national. Les putatifs candidats RN locaux craignent ainsi de se voir ravir tout espoir de second tour en cas de candidature Reconquête ! dissidente face à eux.

Déterminé à maintenir sa candidature, Philippe Vardon risque selon les statuts du mouvement l’exclusion du Rassemblement national. Ce qui ne manquerait pas de provoquer une scission tant au sein du groupe municipal RN à la métropole de Nice. Qu’au sein du groupe RN de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Le Sud devrait, une fois de plus, être fidèle à sa réputation de terre d’élections musclée.

Le mail envoyé par Philippe Vardon à la direction du RN (ouvrir l’image dans un nouvel onglet) :

https://www.lesalonbeige.fr/la-direction-du-rn-confirme-son-sectarisme-et-presente-un-candidat-rn-contre-philippe-vardon-rn/

Une réflexion sur “La direction du RN confirme son sectarisme et présente un candidat RN contre Philippe Vardon (RN)

  1. Ping : La direction du RN confirme son sectarisme et présente un candidat RN contre Philippe Vardon (RN) — information nationaliste | Sarahc351 Blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s