Proche d’Emmanuel Macron et donateur d’En Marche, Dominique Boutonnat, le patron du Centre national du cinéma (CNC), mis en examen pour agression sexuelle (MàJ : le Parquet exige un procès)

Cinéma : Dominique Boutonnat, patron du CNC, en garde à vue pour soupçons d’agression sexuelle

26/04/2022

Le parquet de Nanterre vient de demander le renvoi devant le tribunal correctionnel de Dominique Boutonnat, pour agression sexuelle sur son filleul. Après qu’une plainte a été déposée par celui-ci, le président du Centre national du cinéma (CNC) de 52 ans avait été mis en examen pour tentative de viol et agression sexuelle.

Le parquet de Nanterre a récemment requis le renvoi devant le tribunal correctionnel du président du Centre national du cinéma (CNC), Dominique Boutonnat, pour agression sexuelle sur son filleul.

En octobre 2020, une plainte pour des faits de violences sexuelles, datant d’août 2020 lors de vacances en Grèce, avait été déposée par ce jeune homme âgé de 23 ans dont Dominique Boutonnat est le parrain.

À l’issue de sa garde à vue en février 2021, Dominique Boutonnat avait été mis en examen pour tentative de viol et agression sexuelle. Pour le fait de tentative de viol, le parquet a demandé une requalification en agression sexuelle, selon le réquisitoire définitif signé le 31 mars. Il revient désormais à la juge d’instruction de trancher sur la tenue d’un procès ou non. Si elle décide d’un procès, elle devra notamment décider du chef d’accusation retenu, une tentative de viol menant aux assises.

La Croix

Comptant parmi les premiers donateurs du mouvement En Marche!, le producteur de films à succès Dominique Boutonnat, nommé mercredi à la tête du Centre national du cinéma, a les faveurs du pouvoir depuis l’élection d’Emmanuel Macron, provoquant la colère d’une partie des professionnels du secteur.

Dominique Boutonnat a été nommé mercredi en conseil des ministres président du Centre national du cinéma (CNC). Proche d’Emmanuel Macron, le producteur français succède à Frédérique Bredin, à la tête depuis 2013 de cette instance chargée de réglementer, soutenir et promouvoir le cinéma français.

Mediapart

10/02/2021

Dominique Boutonnat, le patron du centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), est en garde à vue ce mercredi matin. Il est soupçonné d’agression sexuelle et de tentative de viol, explique l’AFP, confirmant une information de BFMTV.

Selon la chaîne, Dominique Boutonnat est accusé par son filleul de 22 ans de faits commis selon lui l’été dernier pendant les vacances. Le patron du CNC conteste ces accusations, indique son entourage à BFMTV.

Une plainte a été déposée en octobre dernier. Selon nos informations, une enquête judiciaire ouverte par le parquet de Nanterre et confiée à la police judiciaire des Hauts-de-Seine.

www.leparisien.fr

https://www.fdesouche.com/2022/04/26/cinema-dominique-boutonnat-patron-du-cnc-en-garde-a-vue-pour-soupcons-dagression-sexuelle/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s