Victoire ! Notre merveilleux PDG Don Macrone est réélu

Bernard Plouvier

Ah quelle chance nous avons ! Grâce à l’électorat le plus subtil de la planète, Grand Président-Dictateur-Général est réélu… comme pour Staline, il faut booster son grade et en faire un Maréchal.

OK, le combat était inégal, face à Marine déboussolée, plus que jamais Machine-à-Perdre et du genre présidente de parti qui ne cherche qu’à engranger des voix donc des sous pour son organisation, Marine qui n’a pas trop évoqué l’immigration-invasion et n’a nullement osé parler du Grand Remplacement de population dominante en France, sujet qui fâche, sujet qui effarouche notre grande timide. 

On a préféré faire dans la démagogie qui gagne : Don Macrone, la Marine et le Mélenchon ont axé leur campagne sur le pouvoir d’achat. Tous les démagogues savent depuis plus de 2 millénaires que si l’on veut gagner une élection, il faut promettre du pain pas cher et des jeux quasi-gratuits. 

Depuis les Gracques, des fils-à-papa friqués qui voulaient faire une grande carrière politique, on sait que parler gros sous – ceux des impôts qu’on promet de baisser et ceux des Finances publiques qu’on promet de distribuer généreusement -, c’est gagner les voix de la plèbe à-demi abrutie. Eh bien, ça marche toujours ! Don Macrone est réélu par 36% des inscrits ; on imagine que le tiers des électeurs qui se sont abstenus est satisfait, en tous cas ce tiers n’a qu’une chose à faire : se taire !   

À propos de marcher : La Ripoublique de Don Macrone est En Marche vers l’islamisation accélérée et le métissage généralisé, soit deux crimes : l’un contre l’État laïc et l’autre contre notre Nation, qui par la simple géographie – la France est sise en Europe – doit être majoritairement, voire pourquoi pas exclusivement, de souche européenne. 

L’Afrique aux Africains & l’Europe aux Européens ! C’est une logique que seul le recours au referendum sur l’immigration d’origine extra-européenne pourrait réfuter s’il y a lieu, et pas les ukases d’un Parlement de godillots.

On aurait pu croire que Don Macrone serait blackboulé dès le premier tour pour de multiples raisons :

  • Sa Suffisance avait provoqué la révolte du menu peuple, dite Révolte des Gilets Jaunes
  • Et la gestion de cette crise par ses policiers avait été « démocratique » : yeux crevés et mains arrachées. Peccadille, pour les merveilleux électeurs !
  • Divers scandales avaient impliqué directement notre Seigneur et Maître, celui des passeports diplomatiques du sieur Benalla, celui de déclarations fiscales macronesques assez curieuses, celui du coût d’audits demandés à des sociétés privées – on reconnaît volontiers que, si les conseillers d’État et autres hauts-fonctionnaires sont aussi nuls que les professeurs de médecine transmutés en « médecins de plateaux télé » que l’on a vus ces deux dernières années, on peut comprendre que Sa Grandeur préfère les conseillers privés à ceux du secteur public.
  • Du fait de l’explosion de la Dette, liée à une curieuse gestion d’une épidémie à coronavirus… un virus dont ne sait pour l’instant s’il tue plus ou moins que ses vaccins (à 20 euros/injection), fabriqués à la va-vite et sans respect du sacro-saint « principe de précaution » dont on nous rebat les oreilles. 

Attendons une dizaine d’années avant d’hurler au génie sur la façon dictatoriale (à la chinoise) et coûteuse (à l’américaine) dont notre Précieux Don a, selon le choix de chacun, abordé la « guerre » qu’il avait déclarée à un virus qui s’en moque ou s’est simplement fait le délicat plaisir « d’emmerder les Français »… car Génial PDG est non seulement un monstre d’arrogance & un grand dépensier, mais aussi un sale gosse très mal éduqué – doit-on vous faire des reproches ou vous plaindre Madame Macron-mère ? On ne sait trop. 

  • Du fait des fréquentations curieuses du couple présidentiel – trafiquants connus, agités du sexe – et de son allégeance, personnelle et par ministres interposés, à un islam bon chic bon genre, dont notre Grand Commandeur ne perçoit pas les dangers sous-jacents (djihâd terroriste et charî’a obscurantiste)… en outre, la Loi de 1905 exige des patrons de l’État une stricte neutralité vis-à-vis des gourous de toutes les religions : vieilles chansons s’est dit notre Don, lorgnant les millions d’électeurs si utilement importés !     
  • La continuation dans l’allégresse de ce qu’il y avait de pire chez ses prédécesseurs : le naufrage de l’hôpital public, le mépris des populations rurales, une politique africaine incohérente, enfin et surtout la poursuite d’une immigration massive d’Extra-Européens non qualifiés alors même que nous avons dépassé le chiffre record des six millions de chômeurs, toutes catégories confondues (le célèbre trio : A-B-C)
  • Divers scandales de ministres et députés de son entourage qui fleurent la corruption ou le(s) délit(s) sexuel(s) 
  • Son intervention grotesque, de style mouche du coche, dans le conflit russo-ukrainien orchestré par les Yankees – les maîtres en arrogance du petit Emmanuel -, où il n’y a que de mauvais coups à prendre pour les Français ; c’est d’ailleurs ce qu’a compris le nouveau Chanceler allemand Olaf Scholz, moins sot que la Chancelière hors d’âge, enfin renvoyée à son tricot. 

Son exceptionnelle arrogance et le ratage complet de son quinquennat auraient dû le faire rentrer à la niche. Non, les Français en réclament encore !  Nous en reprenons donc pour 5, 10 ou 15 ans – à moins que l’abus d’excitants ne frappe notre Aigle Majestueux en plein vol.

Dans cette campagne électorale bête à pleurer, c’est un Juif de Kabylie qui a seul montré un amour profond de la France, de son histoire et de sa Nation. Très éloigné de la démagogie et de la politique de la gamelle, il avait axé son argumentation sur l’unique question de fond, celle qui engage l’avenir proche de notre peuple : l’immigration-invasion et la certitude du Grand Remplacement de population dominante. Après tout, c’est un Algérien qui avait prophétisé, au XXe siècle, la victoire de son peuple grâce au ventre de ses femmes !

Le patriotisme et le véritable souci du Bien Commun n’ont abouti qu’à un score de 7% ! En ce jour de réélection désastreuse, qui marque peut-être « le début de la fin » pour la France, on doit saluer avec un profond respect et beaucoup d’affection le courage et le patriotisme d’Éric Zemmour.

Charles De Gaulle avait tort, en cela comme en beaucoup d’autres choses : les Français ne sont pas des veaux – et il ne faudrait surtout pas oublier les vaches qui béent d’admiration pour notre Don-Beau gosse, mais en voie de vieillissement marqué -, ce sont des petits-bourgeois obnubilés par leur porte-monnaie. 

La Maison brûle, les enfants se font agresser tous les jours et les femmes risquent le viol à toute heure, mais l’essentiel est que Grand Démagogue promette la lune sans effort et les gentils électeurs suivent le joueur de flûte… encore qu’avec notre Don, ce ne soit que du vulgaire pipeau !

http://synthesenationale.hautetfort.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s