Le cabinet de conseil Sémaphores : Dieu que le monde est petit, en Macronie !

macron

Nous vous parlions, la semaine dernière, de cette délicate mission que le gouvernement français avait, pour une somme rondelette, confiée au cabinet de conseil Sémaphores. Il s’agissait de dresser une « cartographie des risques » afin de désigner le meilleur prestataire pour la distribution des professions de foi des candidats à l’élection présidentielle. Au terme d’un travail que l’on devine méticuleux, le cabinet Sémaphores avait conclu que le meilleur opérateur pour remplacer la Poste n’était autre que.. la Poste elle-même !

La solution de cet épineux problème étant déjà grandiose en soi, on en avait oublié de s’intéresser à la société Sémaphores de plus près. Que cet oubli soit ici réparé. Sémaphores appartient au groupe Alpha. Ce groupe est, lui, propriété de Pierre Ferracci, un homme d’affaires et économiste de gauche, un temps conseiller de  et qui participa à la commission Attali, du temps où Macron n’était qu’un jeune loup ambitieux. Jusque-là, me direz-vous, le monde est petit et on aurait tort de voir le mal partout. C’est vrai.

Il se trouve que Pierre Ferracci a un fils, Marc. Diplômé de HEC et de Sciences Po, il a rencontré, rue Saint-Guillaume, un certain… Emmanuel Macron. Ils sont devenus amis. Ils ont préparé l’ENA ensemble. Macron a réussi, Ferracci moins, mais il a décroché l’agrégation d’économie. Emmanuel Macron et Marc Ferracci sont restés très liés : Ferracci a été le témoin du mariage de Macron avec Brigitte. À son tour, Macron a été le témoin du mariage de Ferracci avec Sophie Gagnant. Jusque-là, de nouveau, le monde est petit, etc.

En 2016, Sophie Ferracci a été appelée comme directrice de cabinet du ministre de l’Économie : Emmanuel Macron. Elle a ensuite été sa directrice de cabinet lors de la campagne présidentielle de 2017, tandis que son mari était le conseiller économique du candidat Macron. Une fois l’élection gagnée, Sophie Ferracci a été nommée chef de cabinet du ministre de la Santé Agnès Buzyn, puis du vice-président de la Caisse des dépôts et consignations. Son mari, Marc, a été quant à lui nommé chargé de mission auprès du ministre du Travail Muriel Pénicaud. Certes, le monde est petit, mais enfin, tout de même.

Le père de Marc (et beau-père de Sophie), donc, n’a pas joué, que l’on sache, de rôle de premier plan auprès du candidat Macron depuis 2017. Tout au plus le groupe Alpha qui lui appartient a-t-il, donc, été mandaté par le biais de sa société de conseil Sémaphores pour réfléchir au remplacement (ou pas) du service postal.

Sans porter aucune accusation contre qui que ce soit, il convient tout de même de s’interroger sur ce microcosme politico-économique, cette grande famille de la Macronie, que certains twittos ont déjà dénoncés sous le mot #AlphaGate…

Arnaud Florac

https://www.bvoltaire.fr/le-cabinet-de-conseil-semaphores-dieu-que-le-monde-est-petit-en-macronie/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s