Dans l’agglomération parisienne, le nombre de mises en cause des “mineurs isolés étrangers” pour violence a explosé de 407 % en cinq ans

Vols, agressions, atteintes sexuelles… En 2019, 66.140 délinquants de moins de 15 ans ont été impliqués dans des affaires traitées par les parquets

(…)

«Bombes à retardement»

(…)

«Les quartiers pauvres sont considérés par les policiers comme “perdus” et la prévention inadaptée, assure le chercheur. La seule solution, aux yeux des policiers, est la confrontation: il faut reconquérir le terrain par la force et l’intimidation.» La multiplicité des contrôles policiers dans les cités serait à l’origine d’un sentiment de révolte et d’injustice, même si, concède le chercheur, «le raisonnement de la police est que les quartiers les plus criminogènes nécessitent plus d’attention, et donc plus de contrôles afin de garder la maîtrise de la délinquance et des nuisances associées».

(…)

Depuis, la situation n’a fait qu’empirer avec l’explosion de la délinquance des mineurs étrangers isolés . Dans l’agglomération parisienne, le nombre de leurs mises en cause pour violence a explosé de 407 % en cinq ans, passant de 290 à 1471 entre 2016 et 2020. Dans la majorité des cas, ces stakhanovistes de la délinquance «ordinaire» sont relâchés dans la foulée. Après avoir été transformée à 39 reprises depuis sa création, l’ordonnance de 1945, instaurant l’excuse de minorité, a quant à elle été abrogée en septembre dernier. 

(…) Le Figaro

https://www.fdesouche.com/2022/04/07/dans-lagglomeration-parisienne-le-nombre-de-mises-en-cause-des-mineurs-isoles-etrangers-pour-violence-a-explose-de-407-en-cinq-ans/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s