LES BOMBENT PLEUVENT SUR MARIOUPOL, MAIS LE BUSINESS SE POURSUIT !

Pieter Kerstens

Jour après jour, semaine après semaine, les médias nous inondent d’images tragiques et de commentaires catastrophiques sur la guerre en Ukraine. La propagande marche à fond !

Les gouvernements et les politicards occidentaux refusent d’affronter le « monstre » de Moscou les armes à la main et cherchent toutes sortes de moyens pour conduire la Russie à la faillite.

L’Ukraine et la Russie étant des opérateurs importants sur le marché mondial des hydrocarbures et des matières premières agricoles ou minières, les discours officiels de l’Union Européenne nous préparent à des hausses de prix et des pénuries importantes. Tout ceci, par solidarité morale avec Kiev et pour « cesser de soutenir l’effort de guerre de Moscou » quand on remplit son réservoir ou quand on se chauffe au gaz.

Cette forme de chantage envers nos populations est ignoble et trahit la lâcheté de nos dirigeants.

FAUT ARRETER DE NOUS PRENDRE POUR DES CONS !

Pendant des semaines on nous a présenté Volodymyr Zelenski comme un archange héroïque et Vladimir Poutine un fou sanguinaire : le Bien attaqué par le Mal. Comment ? Ce n’est pas aussi clair ? ? ? Depuis le début de la guerre, de nombreuses sanctions ont été prises par les Occidentaux pour punir le maître du Kremlin, dont l’interdiction d’utiliser le système SWIFT qui permet aux banques le transfert des opérations financières partout dans le monde. Interdiction pour tous, SAUF pour les banques russes qui s’occupent des transactions concernant le gaz, le pétrole et autres matières stratégiques indispensables à l’Europe.

De vastes campagnes médiatiques ont imposé aux entreprises européennes un chantage moral pour cesser leurs activités en Russie. En France on a vu le Khmer vert, Yannick Jadot, accuser le PDG de Total, Patrick Pouyané de « criminel de guerre ».

Mais si l’Europe doit stopper ses achats de pétrole ou de gaz, les Etats-Unis eux, ont augmenté leurs importations de pétrole russe du 19 au 25 mars de 40% ! Parce que le slogan « America first » s’impose pour éliminer tous les concurrents des potentats yankees, en imposant l’achat de leurs propres productions et en continuant leur business avec les pays selon leurs intérêts.

Les interventions américaines menacent l’Europe de désindustrialisation et de pertes d’emplois massives, car Biden veut transférer vers notre continent un gaz de schiste couteux qui plombera la compétitivité de nos entreprises.

Depuis le 1er avril, la Russie exige que le paiement des achats de pétrole ou de gaz en devises étrangères soit envoyé directement sur son sol, dans les banques russes, et non plus en dépôt dans une banque étrangère où les fonds sont susceptibles d’être gelés et inutilisables, au nom des sanctions décrétées contre la Russie. Ainsi, Gazprom est finalement bien payée en roubles.

LES OLIGARQUES UKRAINIENS ET ZELENSKY CONTINUENT A SE GAVER !

Parce que depuis l’intervention militaire russe en Ukraine, le gazoduc Brotherhood qui traverse le pays vers la Pologne et l’Europe n’a jamais été arrêté. Zélensky et sa clique de corrompus ont toujours perçu les péages liés au droit de passage des millions de m3 de gaz qui transitent tous les jours à travers l’Ukraine. De plus, le « héros » de Kiev se sert en permanence du gaz russe circulant par le gazoduc, pour chauffer et alimenter les villes ukrainiennes.

Et saviez-vous que l’Ukraine « démocratique » a interdit ces deux dernières années la parution de 22 journaux et les émissions de deux télévisions ? 

« Qui n’entend qu’une cloche n’entend qu’un son… »  

http://synthesenationale.hautetfort.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s