Sur les activités des laboratoires biologiques américains en Ukraine (Ambassade de Russie en France)


Publication : 25 mars 2022

crashdebug.fr 

Bonsoir je vous passe cela, par ce que ça vous confirme ce qu’on vous avait relaté sur les Biolabs en Ukraine, (je rappelle aussi que dans l’article en question il y a tous actes officiels indiquant la propriété américaine de ces différent Labos, il ne sert donc à rien de nier; c’est tout juste ridicule, c’est un comportement d’ado attardé pris la main dans le pot de confiture)

Du reste le message vient de l’Ambassade de Russie en France, donc oui il n’est pas ‘neutre’
Mais ces informations recoupent ce qu’on vous a relaté (informations complémentaires), et sont confirmés par d’autres sources.
Et c’est très, très grave, comprenez bien que le fils du président des États-Unis Hunter Biden semble impliqué (Joe Biden semble lui aussi beaucoup aimer les douches avec ses enfants dixit sa fille) et de GROSSES sociétés aussi sont impliqués dans ces recherches, etc., qui je le rappel ne concernent pas que les ‘gains de fonction’ et les vecteurs biologiques, ils font aussi (et ceci implique possiblement La FRANCE) des recherches génétiques interespèce, et des recherches sur les armes ‘binaires’ (ciblant UNE ethnie en particulier seulement).

Et ce qu’on apprend c’est que ces expériences sont faites en fait au niveau étatique par les États-Unis, mais en dehors des USA, car chez eux c’est interdit.
On apprend aussi que des dizaines de milliers d’échantillons, ou d’agents pathogènes extrêmement dangereux issues de ces recherches sont parties un peu partout dans le monde (surtout en Géorgie apparemment)
Et donc aussi en Europe, et il n’est pas exclu qu’il y ai un attentat ou une chose du genre sous faux drapeau, où ils ne manqueront pas d’accuser ‘les Russes’
Bref, nous sommes toutes et tous concernés, ces gens sont FOUS. Et près à tout pour se maintenir au pouvoir, voir poursuivent des Agendas beaucoup plus sombres
En attendant, on en paye toutes et tous le prix depuis déjà 2 ans….
Et apparemment la folie meurtrière des États-Unis et de leur dirigeant, n’est pas encore communément admise par l’opinion publique (pourtant ce n’est pas nouveau)…
Amitiés,

Bulletin de presse  
Le ministère russe de la Défense poursuit son analyse des documents révélant les activités militaro-biologiques du Pentagone en Ukraine.
Les documents disponibles permettent de retracer le schéma d’interaction entre les agences gouvernementales américaines et les installations biologiques ukrainiennes. L’analyse a notamment révélé l’implication de structures proches des dirigeants américains actuels dans le financement des activités de ces installations, notamment le fonds d’investissement Rosemont Seneca dirigé par Hunter Biden. Dans le même temps, on constate l’existence d’un lien étroit entre ce fonds et les principaux contractants de l’armée américaine, dont notamment l’entreprise Metabiota, qui est, aux côtés de Black and Veach, le principal fournisseur d’équipements pour les laboratoires biologiques du Pentagone dans le monde entier.
L’envergure de ce programme est impressionnante. Outre le département militaire, sa mise en œuvre implique directement l’Agence américaine pour le développement international, la Fondation George Soros et le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (Center for Disease Control and Prevention). La supervision scientifique est assurée par des organismes de recherche de premier plan, dont le Laboratoire national de Los Alamos, qui développe des armes nucléaires dans le cadre du projet Manhattan.
L’exercice de toutes ces activités est entièrement supervisé et maîtrisé par le Pentagone. Selon les documents disponibles, 30 laboratoires ukrainiens situés sur 14 sites ont été impliqués dans de vastes activités militaro-biologiques en Ukraine. Le commanditaire en est le ministère américain de la Défense. Soulignons-le une fois de plus : il s’agit du ministère de la Défense des États-Unis d’Amérique.
Le financement pour la seule période de 2018 à 2020 s’élevait à 32 millions de dollars. Les documents pertinents indiquent que les États-Unis, leur personnel et leurs contractants ont été exemptés des impôts et des taxes normalement prélevés en Ukraine.
Le financement des activités militaro-biologiques a permis aux États-Unis et à leurs alliés d’exporter au moins 16 000 échantillons biologiques hors d’Ukraine. Il s’agit non seulement des échantillons de tissus et de sérum sanguin humains, mais aussi des agents pathogènes dangereux et leurs vecteurs. Ainsi, plus de 10 000 échantillons ont été envoyés au Centre Lugar en Géorgie. Parmi d’autres bénéficiaires figurent également des laboratoires de référence au Royaume-Uni et l’Institut Loeffler en Allemagne.
Tout cela constitue un risque de transfert à l’étranger d’informations génétiques sensibles et crée une menace pour la sécurité biologique non seulement en Ukraine, mais aussi dans les régions où les échantillons ont été transmis.
L’une des priorités des clients américains est l’agent pathogène de l’anthrax, caractérisé par son efficacité massive de contagion et sa persistance dans l’environnement.
La fuite de biomatériaux pathogènes de l’Ukraine vers les pays européens pourrait entraîner des pertes de vies humaines et créer un foyer d’instabilité épidémiologique d’une ampleur comparable à la pandémie de COVID-19. Il est important de noter que ce type d’activité est interdit aux États-Unis et est donc exercé par les institutions militaires en dehors des États-Unis.
Télécharger le document
Service de presse
Ambassade de Russie en France
40-50 Boulevard Lannes
75116 Paris
Source : Mail

https://by-jipp.blogspot.com/2022/03/sur-les-activites-des-laboratoires.html#more

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s