Vive le charbon et la pollution !! Le suicide énergétique allemand au nom de l’anti-nucléaire.

Vu sur Insolentiae

Les Allemands sont sans doute historiquement les plus écolos d’Europe !

Et c’est en Allemagne que l’on pollue le plus, et les Allemands nous polluent également directement, en raison de l’utilisation massive du charbon pour faire tourner les grosses usines germaniques, car soyons sérieux. 

Le problème n’est pas la consommation des familles bien que l’on vous punira avec une écologie de la taxe, mais bien les grosses entreprises et les Allemands ont une énorme industrie très énergivore ce qui est normal.

« En renonçant à prolonger ses dernières centrales nucléaires, Berlin n’a d’autre choix que de recourir à court terme au charbon pour se passer du gaz russe, en attendant de diversifier son approvisionnement. L’objectif n’est cependant pas d’étendre les capacités de ses centrales à charbon mais de les optimiser.

Globalement, le lignite et la houille ont couvert outre-Rhin 30 % de la demande d’électricité en 2021.

Environ 55 % du gaz consommé outre-Rhin provient de Russie. Pour réduire dans les plus brefs délais cette dépendance qui limite ses marges de manoeuvre face aux tentations impérialistes russes, l’Allemagne n’a d’autre choix que de relancer ses centrales à charbon » .

Du côté des mamamouchis allemands, cela couine fort « La guerre en Ukraine constitue un véritable défi pour la stratégie énergétique de l’Allemagne. A court terme, « Vladimir Poutine a ruiné l’option du gaz comme énergie de transition » vers une économie décarbonée, a déploré, mardi, le secrétaire d’Etat au Climat, Patrick Graichen ».

Méchant Poutine ! Na. Les Allemands n’ont qu’à continuer à acheter du gaz russe, mais comme ce n’est pas ce que demande le Maître américain, alors on rallume le charbon, car en Allemagne il y a un tabou nucléaire.

L’avenir dira si les Allemands étaient fous, un peu, ou pas du tout.

Le nucléaire c’est très bien tant que cela ne vous saute pas à la figure, et le nucléaire est un risque non pas individuel mais collectif, c’est donc à une tout autre échelle.

Nos pays d’Europe sont « petits », et quand une centrale explose c’est la moitié ou les 3/4 d’un pays qui peuvent devenir difficilement habitables.

Mais un monde sans énergie, c’est une décroissance forcée et rapide.

Terrible choix donc qu’il convient de nuancer.

Charles SANNAT

Source Les Echos.fr ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s