L’Ukraine: le mensonge et la désinformation

Ce qui se passe en Ukraine a de très graves implications géopolitiques. Cela pourrait nous conduire à un scénario de troisième guerre mondiale.

Il est important qu’un processus de paix soit engagé afin d’éviter une escalade.

Mondialisation ca n’est pas en faveur de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Un accord de paix bilatéral est nécessaire.

***

Denis Kiryev, un cadre du renseignement militaire ukrainien (GUR MOU) a été assassiné de deux balles dans la tête par des membres du SBU ukrainien, parce qu’il était l’un des négociateurs ukrainiens engagés dans les pourparlers avec la partie russe. La vérité n’est pas autorisée à exister, il n’y a pas de volonté de paix du côté des autorités pro américaines ukrainiennes qui refusent de « négocier » avec la Russie.

La désinformation est la seule et unique préoccupation de l’Occident.

Les épisodes défilent sous nos yeux ébahis :

On nous montre une maternité de Marioupol effondrée sous les bombardements russes, et les victimes sont des femmes et des enfants, ensevelis sous les décombres !

Quelques jours plus tard, alors que le mal est fait par les mensonges des médias, on apprend que cette maternité avait été évacuée plusieurs jours avant pour être transformée en caserne fortifiée des néo-nazis du bataillon Azov. Voir le témoignage ci-dessous :

On nous montre ensuite les bombardements criminels russes sur la population civile : un bâtiment éventré, des corps écrasés sous les décombres.

Quelques jours plus tard, nous découvrons sidérés les mêmes photos, superposables, qui datent de 2021 et qui proviennent des bombardements d’Israël sur Gaza. (Cf., sources en fin d’article)

On nous montre la ville de Kiev, de nuit, illuminée par les bombardements intensifs russes : les russes ont envahi l’Ukraine et font la guerre impitoyable et cruelle au peuple ukrainien qu’il faut soutenir en leur envoyant des armes… !

Quelques heures plus tard, on découvre rigoureusement les mêmes photos des bombardements de l’OTAN sur Belgrade en 1999.

3 mars 2022 à 22:59

Two old photos show Israeli airstrikes in the Gaza Strip, not Russia attacking Ukraine

On nous montre dans Kiev, une foule de civiles qui s’enfuit en criant dans les rues, devant les méchants russes qui viennent les exterminer.

Quelques jours plus tard, on retrouve rigoureusement la même scène tournée par une équipe de cinéma pour le film Kaléidoscope datant de 2019.

No, este vídeo no es un montaje en Ucrania tras el ataque ruso · Maldita.es – Periodismo para que no te la cuelen

maldita.es · Fact-checking

On nous montre encore une ville détruite, sous les ruines ; on voit que les décombres se trouvent en bordure de mer ; il est dit sur ces images qu’il s’agit de Kharkiv bombardée par les russes.

Lire la suite sur MaFrance

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s