Le boucher masqué déclare la guerre à la remballe

On tient à vous rassurez tout de suite, nous ne sommes pas « vegan » pour deux ronds et la seule binette d’Aymeric Caron suffirait à nous dégoûter d’aller brouter dans les champs une herbe réservée aux animaux. Toutefois, ce n’est pas une raison, pour nous autres « viandards », de nous voiler la face et refuser de dénoncer les mauvaises pratiques, au nom de la rentabilité et des pertes financières,  consistant essentiellement à recycler de la viande avariée (bovine mais aussi poulet, porc) dans des produits recyclés (terrine, pâté, etc). Certes, cela ne date pas d’aujourd’hui, et en 1996, l’excellent écrivain qu’était Hubert Monteilhet avait dénoncé ces trafics de viande dans un excellent polar, Le Taureau par les cornes (De Fallois) qu’on vous engage à lire. A l’heure où les Français en ont ras-le-bol des restrictions et s’apprêtent à festoyer lors les fêtes de fin d’année, lisez ce reportage du Parisien (20/12) où un boucher interimaire dénonce justement ces pratiques toujours en vigueur. Ceci pour vous engager à y regarder à deux fois avant de fondre sur un beau morceau de barbaque.

Sinon, bonnes fêtes et régalez-vous avec des produits sains.

Lire la suite ICI

http://synthesenationale.hautetfort.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s